À Trois-Boutiques, dans le sud de l’île, la maison des Appiah se démarque des autres, tant elle regorge de plantes. Jessica Appiah a hérité de la main verte de son père et s’en est servie pour en faire son métier. Gérante d’une pépinière, elle a entraîné avec elle, dans cette aventure, son mari Vijay. Des fougères aux arbres fruitiers en passant par les fleurs, ils font le bonheur des amoureux des plantes et contribuent à sensibiliser sur la protection de son environnement.
Des conifères à la senteur de citronnelle accueillent les visiteurs sur la terrasse de la famille Appiah. Ces plantes, qui rappellent les sapins miniatures ne sont pas seulement cultivées pour la décoration : elles servent aussi à chasser les moustiques. « Il est connu que les moustiques ne supportent pas le parfum de la citronnelle. Cette plante est d’ailleurs utilisée dans la fabrication des produits anti-moustiques. Ici, nous l’avons au naturel », confie Vijay Appiah.
Ce dernier a lui-même appris à aimer les plantes depuis son mariage avec Jessica. « Mon père cultivait les plantes décoratives et j’ai pris goût en le regardant faire », ajoute cette dernière, qui gère aujourd’hui sa propre pépinière. Des fougères à partir de Rs 25-Rs 50, des arbres fruitiers dans la fourchette de Rs 100 à Rs 200, Jessica Appiah dit pratiquer des prix « abordables », afin de donner la possibilité à tout le monde de partager sa passion. « Nos arbres fruitiers sont des hybrides. Nous avons ainsi des plantes de fruits de cithères nains qui poussent même dans un bac et qui rapportent durant toute l’année. Nous avons aussi des letchiers, des orangers, des citronniers du même genre », précise-t-elle.
Depuis 14 ans qu’elle s’est lancée dans ce domaine, Jessica Appiah dit avoir appris beaucoup de choses qu’elle partage volontiers avec ses clients. « Il est préférable d’arroser ses plantes en fin d’après-midi afin d’éviter l’évaporation. De même, on arrose moins en hiver qu’en été. »
Au milieu de leur cinquantaine de variétés de fougères, leur dizaine de variétés de roses et d’hibiscus hawaïennes, le couple pousse sa passion plus loin en apprenant des techniques de greffe, notamment, qui leur permettent de développer des nouveautés. Parfois, la simple manière de disposer ses plantes peut donner un coup d’oeil différent. « On peut par exemple mettre des plantes de différentes couleurs, comme le Brazilia, dans un même pot. Cela donnera deux tons au lieu d’un seul. »
Partager son savoir-faire
Chaque année, Jessica et Vijay Appiah présentent leurs plantes à l’exposition de la société d’horticulture, dont ils sont membres. « C’est l’occasion pour nous d’aller à la rencontre du public et de nous faire mieux connaître. » Il n’est pas rare non plus que les clubs de l’environnement des collèges fassent appel aux Appiah pour avoir quelques plantes. « Nous les leur offrons gratuitement car c’est une manière de les inciter à être responsables envers l’environnement. »
Pour ceux qui veulent se lancer en ce moment, c’est la saison propice aux hibiscus. « Cette plante aime bien la chaleur et pousse plus facilement en été. On peut encore en planter pendant un mois, voire un mois et demi. Après il sera trop tard et est préférable d’attendre le prochain été. »
Pour les personnes qui n’ont pas beaucoup de temps, mais qui veulent quand même embellir leur cour ou leur terrasse, Jessica et Vijay Appiah conseillent d’opter pour les plantes qui fleurissent à toutes les saisons comme les boules de neige. « Elles sont aussi résistantes et ne demandent pas grand soin. »
Si vous avez de l’espace, choisissez également l’oiseau du paradis. Les fleurs peuvent durer au moins un mois et résistent au soleil. Les arbres fruitiers, au contraire, demandent beaucoup de soins et nécessitent un bon arrosage, particulièrement lorsqu’ils ont des fleurs.
Jessica et Vijay Appiah partagent leur savoir-faire avec les amoureux des plantes et vont même sur place pour les conseiller.