La phase de groupes de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™ est terminée, mais certainement pas la chasse au Prix du Jeune Joueur Hyundai puisque l’on retrouvera de nombreux prétendants au cours de la phase à élimination directe. Nous pensons notamment à Nabil Bentaleb, Adnan Januzaj et DeAndre Yedlin, qui ont été à la fête en ce 26 juin.
Les deux premiers matches de la journée offraient un fort potentiel d’expression pour les jeunes. La rencontre entre les États-Unis et l’Allemagne aurait pu permettre à cinq candidats de briller. Au final pourtant, un seul d’entre eux a eu la chance de jouer. L’heureux élu a été Yedlin, de nouveau sollicité en cours de match par Jürgen Klinsmann. Malgré la défaite des siens, l’arrière latéral s’est montré à la hauteur de la confiance du sélectionneur des Stars and Stripes.
Quelques heures plus tard, pour les deux autres affiches de la journée, les jeunes loups n’ont pas été cantonnés au banc de touche. Le plus heureux d’entre eux a sans nul doute été l’Algérien Nabil Bentaleb. Titularisé par Vahid Halilhodzic pour la troisième fois consécutive, le milieu de terrain a disputé l’intégralité de la rencontre face à la Russie. Le pensionnaire de Tottenham a pris une part prépondérante dans le nul 1:1 qui a offert à son équipe une qualification historique pour les huitièmes de finale.
L’autre rencontre a donné lieu aux débuts attendus du Belge Adnan Januzaj, l’un des jeunes talents les plus convoités du football européen. Aligné dans le onze de départ des Diables Rouges face à la République de Corée, l’attaquant de 19 ans a livré une prestation très prometteuse, même s’il n’a pas trouvé le chemin des filets.
Héros du match contre la Russie, son coéquipier Divock Origi est de nouveau entré en cours de partie. S’il n’a pas fait trembler les filets cette fois, c’est sa frappe, mal contrôlée par le gardien sud-coréen, Kim Seunggyu, qui a permis à Jan Vertonghen d’offrir la victoire aux hommes de Marc Wilmots.