Nouvelles responsabilités pour l’ancien Managing Secretary du MSC en dépit d’une plainte officielle pour harcèlement à son encontre

Le ministère de la Jeunesse et des Sports a déjà nommé le comité organisateur qui sera responsable de l’organisation des 12es Jeux de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien (CJSOI) qu’organisera Maurice, du 16 au 25 juillet l’année prochaine. Des différentes attributions effectuées, une en particulier interpelle, soit celui du Sports Officer au ministère de la Jeunesse et des Sports et ancien Managing Secretary du Mauritius Sports Council, Zameer Janoo.

En effet, il nous revient que ce dernier sera responsable de la commission accréditation, comme c’était le cas lors des 10es Jeux des Iles de l’océan Indien organisée à Maurice, l’année dernière. Une commission qui, pour rappel, avait été très critiquée, notamment pour le cafouillage occasionné avant même que ne débutent les Jeux. Cette nomination fait donc sourciller, principalement par rapport à la plainte d’une employée licenciée par le MSC pour harcèlement à l’encontre de Zameer Janoo.

Comme déjà précisé dans le passé, le MJS aurait dû prendre, dans pareille situation, les dispositions nécessaires en suspendant temporairement Zameer Janoo de ses fonctions le temps que cette affaire soit terminée. Cela dans un souci de préserver son intégrité et sa crédibilité. Malheureusement, il n’en a rien été. Sauf que le principal concerné a tout simplement été transféré du MSC, l’année dernière, pour retrouver son poste au MJS, à Port-Louis en guise de ce qui ressemble à une «sanction». D’où ces questionnements par rapport à la position du ministère sur ce dossier qui n’a jusqu’ici guère convaincue.

On se souviens qu’en octobre 2016, le Directeur des Sports d’alors, Ram Lollchand, avait lui été suspendu de ses fonctions, qui plus est, avec effet immédiat, pour «plagiat allégué». Cela concernait à l’époque le discours devant être lu par ministre d’alors, Yogida Sawmynaden, dans le cadre des National Handisports Games. Un discours qui ressemblait à celui de son prédécesseur, Devanand Ritoo, lu lors des Jeux de 2014. Même si Ram Lollchand n’était pas celui qui avait rédigé le discours, étant seulement responsable de sa relecture, il avait tout de même été suspendu. Zameer Janoo avait aussi été suspendu dans le sillage de cette affaire, en tant que responsable du montage du programme officiel, incluant le fameux discours.

D’autre part, nous avons appris que c’est Maubarak Boodhun, Permanent Secretary du ministère, qui préside le comité organisateur et qu’une rencontre a même eu lieu en début de semaine à Port-Louis. Les représentants des fédérations concernées par les Jeux de 2021 y étaient invités, mais selon nos informations, ils ont été nombreux à se poser des questions sur la composition même du comité organisateur. Celui-ci serait composé uniquement du personnel du MJS. Rappelons que neuf disciplines sont inscrites à ces Jeux, à savoir l’athlétisme, la boxe, la pétanque, le tennis de table, le tennis, le triathlon, le football, le beach-handball et la voile.