189 sportifs comoriens abordent actuellement la dernière ligne droite menant aux Jeux des îles à travers un regroupement de dix jours. Les représentants des onze disciplines, sauf le football, sont réunis à Mvuni, tandis que les deux sélections de football se retrouvent à l’Académie de Twamay à Mitsamihuli. Le précédent regroupement s’était déroulé vers la fin de mai dernier.
Du côté des Comores, on s’attend à une bonne prestation d’ensemble, à l’instar d’Abasse Eliasse, entraîneur de boxe, même si la concurrence s’annonce rude. « Nos combattants travaillent depuis plus d’un mois. C’est suffisant pour espérer quelque chose à La Réunion ».
Ou encore de Mboiboidi, responsable de la sélection de cyclisme, qui dit vouloir profiter du dernier stage afin de mettre les points sur les “i”. Il est à noter que la sélection masculine de football se trouve désormais sous la férule d’Hamada Jambay, ancien entraîneur de Djabal FC d’Ikoni. Il est assisté dans sa tâche d’Aymane Abdou.
Reste que la préoccupation demeure la présentation de la feuille de route dans le cadre de l’organisation des Jeux des îles de 2019 aux représentants du Conseil International des Jeux (Cij) jeudi prochain. Ce sera une délégation dirigée par le ministre des Sports, Attoumani Ali, qui défendra ce dossier afin que les Comores puissent obtenir le drapeau des Jeux lors de la cérémonie de clôture de cette présente édition le 9 août prochain.
La récente tournée des dirigeants du Cij, dont le président Philippe Hao Thyn Voon, au début de ce mois a laissé un sentiment d’optimisme du côté des dirigeants comoriens. « Le Cij a constaté une fois encore une intention maximale des Comores d’organiser les JIOI, malgré que tout n’est pas encore au point », a fait ressortir Ibrahim Ben Ali, président du comité olympique comorien et vice-président du Cij.
Selon l’évolution du projet de construction du stade olympique, la viabilisation du terrain de Maluzini sera effective en septembre. De son côté, la société chinoise Ippr attend l’exécution de ces travaux avant d’assurer la construction du stade.