Plusieurs régions de l’île étaient représentées, soit environ 165 et 120 judokas samedi et dimanche respectivement. À Madagascar, les Mauriciens tenteront d’être présents en 46 kg, 50 kg, 55 kg, 60 kg et +60 kg chez les garçons et 44 kg, 48 kg, 52 kg, 57 kg, +57 kg en féminin. La sélection finale se fera les 4 et 5 juin.
Les habitués du podium se sont bien débrouillés, à l’image de Christopher Carron (Briquetterie JC), qui est venu à bout de Ronaldo Collet (Cassis JC) chez les 42 kg. Chez les filles (48 kg), Élodie Pierre-Louis (Ste Croix JC) s’est imposée face à Julia Malepa (Ste Croix JC).
Le directeur technique de la FMJ, Joseph Mounawah, se dit surtout satisfait du nombre de participants. « Nous avons eu suffisamment de combattants dans chaque catégorie d’âge, provenant de divers endroits de l’île. Il nous faudra toutefois encore travailler à la promotion du judo », soutient-il.
En ce qui concerne le niveau de cette deuxième rencontre de l’année, Joseph Mounawah estime que les performances étaient plutôt bonnes mais qu’il reste encore du chemin à faire. Il parle notamment du projet de pole jeunes qui verra le jour bientôt.
Notons que les deux jours de compétition se sont déroulés sous le regard de l’entraîneur réunnionais Jérôme Henric, à Maurice depuis jeudi dernier. Il a organisé quelques séances d’entraînement avec les judokas et sera présent aux compétitions pour la détection.
« La qualité est là, nous travaillerons plus sur la quantité. Nous essayerons d’utiliser autant que possible l’expérience de Jérôme Henric afin de faire encore mieux. Ce serait bien si le Trust Fund for Excellence in Sports pouvait aussi nous aider. Nous en discuteront avec son président Michael Glover », indique Joseph Mounawah.