Elles avaient promis de l’énergie, de la positivité et de la complicité sur scène. Samedi soir au J&J Auditorium de Phoenix, Linzy Bacbotte-Raya, Caroline Jodun, Sandra Mayotte et Nancy Dérougère ont tenu leur promesse. Elles ont été très généreuses avec leur public, qui n’a pas manqué de montrer son contentement, et parfois même son excitation, par des cris d’encouragement, des applaudissements et aussi en accompagnant les chanteuses sur les paroles de leurs titres phares.
À 20h, lorsque se lève le rideau pour présenter la chorale de l’école Sing Again, c’est une assistance déjà dans l’ambiance et prête à met lafaya qui accueille la troupe. En chef de choeur, Linzy Bacbotte-Raya dirige le groupe de chanteurs amateurs de tous âges sur deux interprétations, qui dévoilent le talent acquis par les élèves de l’école de chant durant ses deux ans d’existence. Un talent confirmé durant la soirée, par les duos exécutés par deux élèves, Laetitia, 17 ans, et la jeune Odile, aux côtés de Caroline Jodun et Nancy Dérougère respectivement.
Après cette entrée en matière plutôt soft, Linzy Bacbotte-Raya est montée la première sur scène pour présenter son répertoire. Fidèle à sa réputation d’artiste dynamique et infatigable, qui chante et danse avec une aisance remarquable, elle a mis le feu au J&J Auditorium. Que ce soit sur ses titres phares ou sur ses nouvelles compositions (qui figureront sur son prochain album), la chanteuse a su “met choula”.
Il en a été de même pour Sandra Mayotte, qui l’a suivie sur scène. En reprenant Kot li finn ale ou encore Makalapo, l’artiste a conquis le coeur de ses fans. Dans un registre tantôt énergique tantôt cool, Caroline Jodun a également fait bouger l’assistance. Nancy Dérougère, la dernière à faire son show – probablement pour donner un maximum de vibe au public, avec son gros séga d’ambiance – a repris un de ses anciens tubes, Ena dis pie, avant d’inviter ses fans à baye movezer.
En solo comme en duo, les quatre divas de la chanson locale ont séduit le public, venu en grand nombre les soutenir. Les chanteuses n’ont pas manqué de remercier leurs fans pour leur présence et leur encouragement.
Au bout des quatre heures de live, au cours desquelles l’ambiance, le partage et l’émotion furent au rendez-vous, c’est un public satisfait et conquis qui a quitté le J&J. Les organisateurs lui ont donné rendez-vous, le 5 novembre 2016, pour la troisième édition de Koze Fam.