Intervenant hier à l’inauguration de La Vanille Bridge à Réunion, le ministre des Infrastructures publiques a déclaré aux habitants présents de « na pa pans eleksyon avan trwa zan ». Qualifiant le leader du MMM Paul Bérenger de « prophète de malheur », Anil Baichoo a insisté que « ce n’est pas après deux ans que l’on juge un travail qui doit être accompli en cinq ans ». « An 40 an politik, zis de banané Bérenger ti Premye minis, se sa ki li apel siksé ? » a lancé l’élu de la circonscription Flacq/Bon Accueil (N°9).
« Bien qu’il y ait eu beaucoup de pression pour mettre des bâtons dans les roues pour ce projet, c’est un rêve qui s’est quand même réalisé », a soutenu Anil Baichoo. En effet, la rivière située sous le pont La Vanille est fréquemment utilisée par les habitants de foi hindoue et tamoule lors des fêtes Ganesh Chaturthi et Cavadee. Le site était souvent inondé lors des grosses pluies et il devenait impossible pour les voitures de circuler sur le pont. Depuis des mois, un travail d’agrandissement du pont et de rehaussement de la rivière a été effectué. Lors de son discours, le ministre des Infrastructures publiques a fait un bilan du travail accompli dans les circonscriptions N°15 et 16. « Nou pa fer tam-tam pou anbet lepep. Nou konkretiz nou vizyon pou amenn devlopman », a-t-il dit. De 2005 à aujourd’hui, a indiqué M. Baichoo, la National Development Unit a dépensé Rs 229 M dans les drains de ces circonscriptions. « Au total, Rs 477 M ont été dépensées pour l’amélioration des infrastructures et des aménités dans ces circonscriptions. Ou pa kapav plaigne ».
Le ministre a par ailleurs fait état d’autres projets qui seront bientôt réalisés. Bientôt, démarrera la construction d’une nouvelle route de La Flora à Chemin-Grenier pour décongestionner cette partie du Sud. La deuxième phase de la Ring Road devrait également être complétée très bientôt. Quant au métro léger, le premier coup de pioche sera donné l’année prochaine.
Anil Baichoo n’a pas mâché ses mots envers le leader des mauves, qu’il a qualifié de « prophète de malheur ». « Gramatin tanto, li rev dimounn so maler. Kan ti ena aksidan de dimounn perdi lavi, sel zafer li trouv pou dir se Baichoo bizin demisyone ». Il a lancé un appel aux habitants pour ne pas être convaincus par tout ce que dit Paul Bérenger. « Na pa pans eleksyon avan trwa zan ; se pa dan de zan ki ou ziz travay ki bizin akonpli dan sink an », a-t-il déclaré.
La ministre et élue de cette circonscription Sheila Bappoo a rejoint les propos d’Anil Baichoo pour affirmer que « gouvernman ki pou investir pou ou, pa seki kite ale au milye sime ». Elle a fait une vive sortie contre certains membres du MSM, qui selon elle « pe aste dimoun gramatin tanto ». Le gouvernement, a-t-elle soutenu, est sérieux, discipliné et responsable, alors que le gouvernement de 2000 à 2005, selon elle, n’a rien fait pour les habitants de cette circonscription. « Sa mem remake ki pe re vini la, fode nou finn pran gouvernman pou ki ena devlopman dan sa landrwa la », dit-elle. « Eleksyon zeneral pou vinn dan sink an. An 2015, nou ava zize kot la verite ete, kot le serye ete ».
Également présents, les députés Stéphanie Anquetil et Patrick Assirvaden ont énuméré les progrès réalisés dans les circonscriptions N°15 et 16. Stéphanie Anquetil a mis au défi Paul Bérenger d’aller de l’avant avec sa motion de blâme. « Ramgoolam ki ena mazorite dan pei, zot pou raval zot mosyon de blam », a-t-elle lancé.