Photo de famille des petits lauréats

A peine hauts comme trois pommes, les petits lauréats du test d’aptitude 2018 de l’Alliance française se sont tous mis sur leur trente-et-un pour la remise des prix, lundi de la semaine dernière. Accompagnés de leurs parents, pas peu fiers, les douze jeunes francophiles, véritables petits ambassadeurs du rayonnement de la langue française, se sont confiés à Week-End. Rencontre.

Douze lauréats. La salle polyvalente de l’Alliance française de Bell Village était remplie, lundi, de petites frimousses d’ange. Dans leurs plus beaux habits, ces écoliers de Grade 6 ont excellé au traditionnel concours de test d’aptitude 2018 organisé par l’Alliance française de Maurice. « Il existe près de 300 millions de personnes dans le monde qui parlent le français », a déclaré Dominique Vaysee, directrice de Campus France (Maurice), qui a par là même félicité les petits lauréats. Cette dernière les a encouragés à lire et à écrire dans cette langue qui leur sera très utile plus tard. A cet effet, ils ont tous reçu un livre en français en sus de leur diplôme.

Par ailleurs, comme le veut la tradition, ce sont les filles qui ont le mieux travaillé cette année. Ainsi, le premier prix dans la catégorie « Filles » a été remporté par Tanya Police de la Junior School du Lorette de Curepipe. Elle a reçu une tablette, une médaille et un livre pour ses 98% obtenus lors du test. Et dans la catégorie « Garçons », le premier prix est revenu à Jake How Foh Yee (un total de 97.5%) de l’école de Lorette de Vacoas. Il a aussi remporté une tablette, une médaille et un livre.

Sanya Kowlessur, de l’école du gouvernement Jawaharlal Nehru (97.5%), et Deevyesh Dussoruth (97%), de l’école Arden Junior ont, quant à eux, reçu le 2ème prix, soit Rs 5 500 chacun. Pour le troisième prix, ce sont Jeevni Persand (97%) de l’école P.C.K Aryan Vedic et Sa’ad Dilmohamud de Safe & Sound Academy (96.5%) qui ont tous deux empoché Rs 4 500. Le quatrième prix, soit un chèque de Rs 3 500 est allé à Haarinee Pallianee de l’école Raoul Rivet (96.5%) et à Lovesh Manohur de l’école Pandit Sharma Radha (96%). Et, finalement, le 5ème prix d’une valeur de Rs 2 500 est revenu à Zia Aungraheeta de l’école de Lorette de Vacoas (96%) ex aequo avec sa petite camarade Gabrielle Talbot de la même école (96%), et à Pranav Pandoo de l’école Rambasant Sewpal (95.5%) et Yorvan Rengasamy de l’école Philippe Rivalland (95.5%). Ils tous reçu un livre ainsi qu’un certificat.

Une cérémonie de remise de prix qui s’est terminée en photo de famille et en briques de jus de fruits pour les tout-petits plus que jamais motivés à continuer le concours jusqu’en terminale.

Tanya Police : « Je suis très fière »


Elle a obtenu la plus haute note du concours. Tanya Police, grande lauréate du test d’aptitude, ne tient pas en place. « J’ai beaucoup d’émotions. Je suis très contente, très fière aussi. Je tremble un peu, mais je suis très contente. Je remercie tout le monde, mes parents, mes professeurs », nous dit la jeune fille passionnée de lecture. Sa maman, enseignante au couvent de Lorette de Curepipe est aux anges. « Je suis comblée, très fière aussi. Tanya une enfant très assidue dans son travail, et je peux dire que je suis la maman la plus fière au monde », dit-elle.

Jake How Foh Yee : « Beaucoup de personnes m’ont soutenu »


Accompagné de sa mère, de son petit frère et de sa soeur aînée, Jake How Foh Yee ne cache pas sa fierté. D’autant qu’il a été récompensé l’année dernière lors du concours de Grade 5. « Je suis très fier et très content. Il y a beaucoup de personnes qui m’ont soutenu. Il y a mes parents déjà, mes professeurs d’école et surtout un remerciement spécial pour ma prof de leçons qui m’a bien aidé », dit-il timidement.

Deevyesh Dussoruth : « Continuer jusqu’en terminale »


Dans son joli costume, Deevyesh Dussoruth est plus que comblé. Son papa à ses côtés, le petit lauréat, qui avait été également récompensé l’an dernier, se confie à nous. « Je suis très fier », dit-il d’emblée et d’ajouter qu’il va « bien sûr continuer jusqu’en terminale ». Remerciant lui aussi ses profs d’école et de leçons particulières, le petit Deevyesh souhaite devenir médecin et compte bien travailler pour y parvenir.