Une académie pour la langue créole a été inaugurée lors du lancement de la troisième édition du Diksioner Kreol Morisien, le jeudi 3 octobre à l’auditorium Octave Wiehe, Réduit.

A l’occasion, Arnaud Carpooran, professeur à l’université de Maurice, président du CSU et membre de l’AKRM (Akademi Kreol Repiblik Moris), a affirmé que le dictionnaire a reçu « une acceptation sociale et politique » au fil du temps.

Cette présente édition a vu la participation de 500 étudiants de l’université de Maurice et compte quelque 2 500 nouveaux mots.

Arnaud Carpooran souhaite que la langue kreol soit enseignée aux examens de la School Certificate Cambridge dans deux ans. « Mo panse ki AKRM bizin konsilte MES », a-t-il déclaré.

« Vu ki li’nn dekrete lang nasional, li pa normal ki Moris pa met so lang nasional dan lexamin form 5. Mo pa krwar so difikilte pou d’ordre politique », a-t-il ajouté.

Arnaud Carpooran a observé que Maurice « dans sa globalité » à évoluer sur la manière dont le kreol est perçu. « Nou kone ki diksioner-la pa parfe ek ki ena kriktik. Me, enn diksioner, li viv avek interaksion avek lapopilasion ».

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, dans son allocution, a soutenu que c’est le devoir de tout un chacun de valoriser et de promouvoir ce qui aide à construire la nation mauricienne.

« Le monde considère notre diversité de langue comme un atout, il ne faut pas le prendre comme un acquis seulement. Cette langue contribue à amener l’harmonie et l’unité nationale. Ce lancement apporte une dimension symbolique », a affirmé le chef du gouvernement.