Le rugby néo-zélandais est en deuil. L’ancien joueur star des All Blacks, Jonah Lomu, est décédé mercredi à l’âge de 40 ans. C’est sa famille qui l’a confirmé. «Jonah Lomu est mort ce matin (…). C’était totalement inattendu, Jonah et sa famille étaient revenus du Royaume-Uni la nuit dernière», a déclaré à la chaîne TV3 le porte-parole de la famille, John Mayhew, avant de fondre en larmes.
Monstre physique (1m96, 120 kilos et moins de 11 » au 100 mètres), «l’autobus» souffrait d’un dysfonctionnement rénal, le syndrome néphrotique, de longue date. Il avait reçu une greffe, en 2004. Il y a deux ans, il avait révélé qu’il avait failli mourir en 2011, alors que son rein greffé donnait des signes de rejet.
Lomu a marqué 37 essais en 63 sélections chez les All Blacks. Il avait notamment marché sur la défense anglaise, en 1995, inscrivant 4 essais en demi-finale de la coupe du monde, et performé celle des Bleus en 1999. « C’est une légende adulée par tous les fans ici et dans le monde entier. Nous n’avons pas de mots et nous adressons nos condoléances à sa famille », a déclaré le patron de la fédération néo-zélandaise, Steve Tew.