RAFAL (Royals & Friends Action Line)

Tout le monde, ou presque, connaît l’histoire de David et Goliath. David était un jeune berger israélite pas plus haut que trois pommes tandis que Goliath, redoutable guerrier philistin, était un géant de près de trois mètres. Néanmoins, le géant, bien qu’armé de son épée et de sa longue lance, fut vaincu en combat singulier par le jeunot qui n’avait pourtant comme arme que sa fronde (lance-pierre). Ce combat légendaire* eut lieu parce que les philistins voulaient envahir la contrée fertile où vivaient les Israélites. Comme quoi l’accaparement des terres ou land grabbing ne date pas d’hier…

Ce combat montre que, malgré des inégalités incontestables/flagrantes, les petits peuvent parfois, contre toute attente, l’emporter sur des adversaires bien plus grands – que ce soit en termes de grandeur physique, de fortune amassée, de “connexions” politiques … Ainsi donc, l’humble pot de terre arrive, quelques fois, à mater ou même démolir l’arrogant pot de fer!

Goliath symbolise l’arrogance, la fierté, l’injustice, la corruption, le népotisme, la malhonnêteté, la gourmandise, l’accaparement – en un mot, le Mal. Goliath existe toujours, mais sous d’autres formes. Les Goliath d’aujourd’hui sont les têtes de certaines multinationales et autres institutions qui, voulant se faire davantage d’argent, ont tendance à tout écraser sur leurs chemins pour accaparer de nouveaux territoires – souvent aidées dans leurs sales besognes par des politiciens véreux achetés à coups de donations…

Mais l’Histoire se répète de temps à autre comme on peut le constater. Par exemple, en Inde, Mahatma Gandhi – sans même un lance-pierre, car il préconisait toujours la non-violence – joua un rôle immense pour faire partir les Anglais qui avaient envahi son pays. Alexandre Soljénitsyne, de par ses écrits, fit vaciller son pays natal, la toute-puissante Union soviétique, qui finit par se démanteler en plusieurs morceaux. En Tchécoslovaquie, à Prague, l’étudiant Jan Palach se sacrifia en s’immolant pour protester contre l’invasion de son pays par les Russes. En Afrique du Sud, Nelson Mandela ne fléchit jamais et finit par mater l’apartheid, système politique qui faisait des Noirs des citoyens de troisième classe dans leur propre pays!

De nos jours, à travers le monde, l’accaparement des terres ou land grabbing par des sociétés ou des acteurs étatiques est en train de prendre de l’ampleur, et les Goliath d’aujourd’hui sont en grande partie responsables de ces “développements”. Les conséquences sont néfastes: déforestation à outrance, pollutions envahissantes, océans fragilisés, drogues incontrôlables, médicaments contrefaits, pesticides cancérigènes, la Nature maltraitée … Qu’on soit au bord du précipice, que la Planète Terre elle-même soit en grand danger avec l’extinction de plusieurs espèces et une perte de la biodiversité, il semblerait que dans bien des quartiers on s’en balance!

* Ce combat, qui se serait passé au XIe siècle av. J-C, se trouve dans la Bible, premier Livre de Samuel, chapitre 17 – 1 – 58.