La Central Water Authority a lancé ce matin une sérieuse mise en garde contre ceux manipulant les « valves » à Laventure, village souffrant d’un manque d’eau depuis la semaine dernière. Ces valves servent en effet à contrôler la fourniture d’eau afin que tous les abonnés puissent être équitablement alimentés.
Les contrevenants de Laventure sont prévenus : la Central Water Authority (CWA) ne tolérera pas que l’on y manipule les « valves », qui permettent de contrôler la fourniture d’eau dans ce village, victime d’une pénurie depuis la semaine dernière. Un cadre de la CWA explique à ce propos que Laventure ainsi que les villages avoisinants sont desservis par la rivière Rempart, dont le flux normal est de 5 000 m3/jour. « La faible pluviométrie de ces derniers mois fait que la production en provenance de cette rivière a chuté à 1 600 m3/jour. De ce fait, il n’y a plus assez d’eau pour satisfaire une fourniture normale aux abonnés de la région », dit-il.
Face à cette situation critique, l’opérateur a procédé à une répartition de l’approvisionnement en eau, et ce afin d’alimenter quotidiennement le village de Laventure entre 9h et 14h. Cependant, la rue Shivala, du fait de sa topographie, n’obtient toujours pas d’eau. Aussi, pour résoudre le problème, la CWA a déclenché une « opération valve » consistant à contrôler une « valve » située sur la route principale. Objectif : alimenter correctement, tous les jours et pendant certaines heures, tous les habitants du quartier, et ce à tour de rôle. Mais, explique la CWA, une fois ses employés partis, certains manipuleraient cette « valve », privant de fait d’eau les habitants de la rue Shivala. « C’est ce qui s’est passé ces trois derniers jours, de même que ce matin », indique ce cadre de la CWA.
Mais depuis ce matin aussi, la CWA veille au grain, la « valve » en question étant surveillée toutes les deux heures, et ce afin que tous les abonnés soient alimentés équitablement. « La manipulation des “valves” de la CWA est illégale », précise-t-il, rappelant aussitôt que les contrevenants sont passibles de poursuites judiciaires.
La CWA dit par ailleurs avoir augmenté la production d’eau à partir du réservoir de Piton-du-Milieu en vue d’alimenter Laventure et les villages avoisinants.