Alors que les éducateurs de l’APEIM participaient hier à une marche de protestation, ceux du ministère de l’Éducation avaient rendez-vous au Public Bodies Appeal Tribunal. Ils estiment avoir été lésés lors d’un exercice de recrutement dans le cadre de la structuration du département Special Needs Education (SEN) au ministère.
Vingt enseignants du primaire, seconded for duty dans des écoles spécialisées depuis de nombreuses années, ont déclaré litige au ministère de l’Éducation. Ils reprochent à celui-ci de les avoir écartés lors du recrutement de SEN Educators. Ils estiment qu’ils devraient avoir priorité dans cet exercice, étant donné qu’ils sont déjà engagés dans ce secteur et ont l’expérience nécessaire.
Actuellement, avec leur statut d’enseignants du primaire, ils peuvent être rappelés dans le mainstream à n’importe quel moment. Le SEN Educator est un nouveau poste créé dans le PRB 2008. Or, lors du recrutement, ils ont été disqualifiés parce qu’ils ne possèdent pas le SEN Diploma, qui est une formation récente dispensée par le Mauritius Institute of Education (MIE). Même si le rapport Manraj sur les anomalies du PRB recommande le recrutement des enseignants concernés comme SEN Educators, après leur formation au MIE, ces derniers estiment que les enseignans recrutés lors du premier exercice auront seniority sur eux. « Ce sont eux qui agiront comme resource persons, alors qu’ils n’ont pas d’expérience », déplorent les plaignants.
Le Public Bodies Appeal Tribunal a réservé son jugement sur cette affaire pour le moment, car les plaignants n’étaient pas accompagnés hier d’un homme de loi.