La lutte mauricienne ne sera pas représentée aux Jeux Olympiques de Londres. Au complexe Mohamed V à Marrakech au Maroc, le rêve olympique s’est estompé pour Michael Guillaume et Joyce Milazar qui se sont contentés des 5e et 7e places dans les catégories -66 kg et -63 kg respectivement. Cette compétition qualificative, qui regroupait les lutteurs africains et ceux de l’Océanie, a été nettement dominée par les Égyptiens, avec 13 qualifiés, dont 12 du côté masculin.
Après la performance moyenne lors des championnats d’Afrique la semaine dernière, une réaction était attendue des protégés d’Alec Albert au cours du week-end dernier. Toutefois, la concurrence a de nouveau été trop rude pour Michael Guillaume et Joyce Milazar, d’autant que cette compétition accueillait cette fois des lutteurs australiens, néo-zélandais et ceux de Samoa et de Guam, entre autres.
Il n’empêche que Joyce Milazar a pu remporter un combat. Opposée à la représentannte de Guam Maria Mc Queen Dunn, la lutteuse rodriguaise a fait la différence au cours des deux premières reprises en s’imposant 8-5 et 3-0. Elle gérait par la suite lors de la dernière reprise qui s’achevait sur un score vierge.
Avec ce succès acquis sur le score de 11-5, Milazar trouvait sur sa route la Centrafricaine Agoue Ngonga Tara. Cette dernière se détachait au premier round (2-0), réalisait le même score au round suivant pour finalement faire la différence (4-0). L’aventure était donc terminée pour elle, alors que la victoire finale revenait sans véritable surprise à la Guinéenne Jacira Francisco Mendonca, championne d’Afrique en exercice.
Cette dernière repoussait le challenge de la Nigériane Blessing Oborududu en finale, mais ces deux lutteuses obtenaient la qualification olympique. La médaille de bronze revenait à la Tunisienne Hela Riabi et à l’Égyptienne Moustafa Youssef. Il est à noter que treize lutteuses étaient en action dans cette catégorie.
De son côté, Michael Guillaume s’inclinait d’entrée face à l’Australien Fazad Tarash, éventuel médaillé d’argent et qualifié olympique. Ce dernier affichait sa supériorité avec des scores de 6-0 et 7-2 lors des deux premiers rounds, alors que le troisième s’achevait sur le score de 0-0.
Lors du combat de repêchage, Guillaume avait la possibilité de forcer la décision en sa faveur en menant 8-4 à l’issue de la deuxième reprise. Toutefois, il passait à côté du sujet lors du dernier round qu’il concédait sur le score éloquent de 0-7, laissant ainsi échapper la médaille de bronze pour se contenter de la 5e place. Et ce, à égalité avec le Nigérian Amas Daniel.
La médaille d’or est donc revenue à l’Égyptien Hassam Madanay, alors que l’autre médaille de bronze a été acquise par le Sénégalais Sen Diaffa. Au bout du compte, l’Égypte obtient 13 qualifiés (6 en lutte libre, 6 en gréco-romain et 1 au niveau féminin) et devance largement la Tunisie avec huit qualifiés (2 en lutte libre, 4 en gréco-romain et 2 en féminin).
Il est à noter que l’océan Indien a pu sauver l’honneur grâce à la Malgache Patricia Soloniaina. À signaler également que Ricaud Ravina n’a pu participer à cette compétition en raison d’une blessure au poignet.