Le tournoi de Noël de lutte (catégorie minime et cadet) qui s’est tenu lors du week-end 13-14 décembre à Saint Joseph, à La Réunion, a été l’occasion pour le comité régional Rodrigues de donner une véritable leçon, voire une correction, à la Fédération mauricienne de Lutte. En effet, lors de cette compétition qui avait réuni des Réunionnais et Mauriciens, les Rodriguais ont remporté huit médailles d’or contre un seulement aux Mauriciens ! Rodrigues a également remporté trois médailles d’argent sur les 14 lutteurs qui ont fait le déplacement.
Cela fait une année que les lutteurs rodriguais n’ont  participé à aucune sortie régionale pour des raisons que nous savons tous. Malgré ce manque de compétition, ils ont prouvé leur énorme potentiel en remportant huit médailles d’or et trois d’argent au tournoi de Noël, signe que la lutte rodriguaise se porte bien et ce, malgré le très peu de moyens dont elle dispose.
A La Réunion, les lutteurs entraînés par l’ancien entraîneur national, Alec Albert – il a été remplacé par Antonio Deux Novembre – ont été tout simplement intraitables. « Le niveau de la compétition était plus élevé cette année. J’ajouterai que d’année en année, la compétition devient de plus en plus dure. Ce qui donne encore plus de mérite aux performances réalisées par les Rodriguais quand on pense dans quelle condition ces enfants se sont préparés », a fait remarquer Alec Albert.
La victoire du courage
Selon lui, la victoire rodriguaise est celle du courage et de l’abnégation. « Malgré le très peu de moyens dont nous disposons, nous avons pu réaliser une telle performance. Sans compter que c’est notre première sortie en une année. Je félicite nos lutteurs, les entraîneurs qui font un travail formidable, les membres du comité régional et les parents. Au nom de tous, je remercie aussi la Commission des Sports qui a rendu ce déplacement possible. Nous remercions également les dirigeants réunionnais pour leur hospitalité et surtout pour nous avoir donné la chance de nous exprimer », a-t-il souligné.
La satisfaction est donc de mise pour Rodrigues qui, depuis 2000, année du premier échange Réunion-Rodrigues, marquant le début du tournoi de Noël, a toujours bien fait dans cette compétition. « C’est une performance qui nous fait énormément plaisir. Malgré tous nos problèmes, nous avons gardé les lutteurs loin de tout cela. Avec beaucoup de bonne volonté et de détermination, nous avons travaillé sans relâche. Un travail psychologique a aussi été effectué pour compenser l’absence de compétition. Cela a fini par payer », a expliqué Alec Albert.
L’entraîneur rodriguais a ajouté, dans le même ordre d’idée, qu’il était très important, avec le manque de compétition, de faire ce déplacement avec un maximum de lutteurs.  « Les jeunes ne m’ont pas déçu. Ils en ont profité pour s’affirmer et réaliser les performances que nous connaissons », a-t-il déclaré. Selon lui, seul Ismaël Ravina et Chloé Grandcourt n’ont pu monter sur le podium.
Les huit médaillés d’or sont Aniouska Marianne (-43 kg), Nathalia Guillaume (-52 kg), Anita Abdool (-58 kg), Katouskia Pariadhaven (-70 kg), Jean-Rex Begué (-82 kg), James Ivan Raphaël (-70 kg), Jean-Jacques Colson Prudence (-63 kg) et Rosario Meunier (-54 kg). Ceux qui ont remporté une médaille d’argent sont Réane Tan Wee, Queensley Abdool (-56 kg) et Samuel Kersley. Soulignons que les cadets Jean-Rex Begué et James Ivan Raphaël n’avaient pas d’adversaire dans leurs catégories. Ils ont été ensuite engagés chez les seniors. James Ivan Raphaël s’est imposé chez les moins de 70 kg, alors que Jean-Rex Begué a lui terminé à la quatrième place chez les moins de -82 kg. Vierginette Emilien qui participait hors concours chez les juniors de moins de 55 kg a lui terminé première.
A noter que la sélection nationale de Maurice était accompagnée de l’entraîneur national Antonio Deux Novembre. Seul Adrien Victoire (-56 kg) a remporté une médaille d’or après sa victoire face au Rodriguais Queensley Abdool. Maurice a aussi décroché une médaille d’argent et cinq de bronze dans ce tournoi de Noël. Au niveau du tournoi de lutte scolaire, les Mauriciens ont remporté trois médailles d’or, trois d’argent et une de bronze, alors que Rodrigues a elle obtenu quatre médailles d’or, sept médailles d’argent et trois de bronze.