Navin Ramgoolam et Paul Bérenger étaient les invités hier de Dharmic Parishad, une organisation réunissant trois des quatre groupes ayant participé aux élections pour choisir les membres du comité de direction du Ravived Pracharini Sabha. À cette occasion le président de l’organisation socioculturelle, le Pandit Sungkur, a invité « la famille ravived à voter en bloc en faveur de l’Alliance PTr/MMM ».
« Je dis à haute voix que la famille ravived soutient un gouvernement de coalition Navin Ramgoolam et Paul Bérenger », a dit le Pandit Sungkur. Il a rappelé dans son discours que ses deux collègues et lui ont eu l’occasion de rencontrer le leader du MMM, Paul Bérenger. Les Ravived, dit-il encore, constituent un groupe uni.
Dans son discours, le Premier ministre n’a pas manqué de souligner le rôle de l’Arya Samaj dans l’histoire politique du pays, surtout en ce qui concerne la formation des citoyens mauriciens, ce qui a joué un rôle important dans la lutte menant à l’indépendance du pays. Il a tenu à souligner le rôle de l’Arya Sabha dans l’éducation des femmes à un moment où les familles donnaient priorité à l’éducation des garçons. « Sans l’Arya Samaj ma mère n’aurait pas pu aller à l’école », a-t-il rappelé. Il a dans ce contexte insisté sur l’importance primordiale de l’éducation et de l’insistance mise sur cette question par le Mahatma Gandhi lors de son passage à Maurice. Navin Ramgoolam a souligné le rôle des tribuns dans le développement du pays. Ce qui l’a amené à dire que « nous sommes aujourd’hui debout sur les épaules de géants ».
Abordant les élections générales, Navin Ramgoolam a invité la population à ne pas commettre l’erreur de « voter lors communauté ou vote lors caste ». « Ou bizin vote lors program parti. Pena pire poizon ki coupé tranché », a-t-il dit. Il a insisté sur l’importance de l’unité pour relever les défis économiques et sur le fait qu’il ne faut pas porter attention aux « palabres ». « La lumière Divali éclaire nou. Ou bizin reste focus sur l’essentiel et conne faire différans entre l’arbre et la forêt », a-t-il lancé en citant le Mahabarat.
Paul Bérenger a lui aussi évoqué le rôle de l’Arya Samaj dans l’histoire politique du pays et s’est également appesanti sur l’enseignement du Swami Dayanand. Ce dernier, a-t-il souligné, a toujours insisté sur l’importance de la moralité et de l’honnêteté dans la vie personnelle et publique. Il a aussi insisté sur la nécessité pour les Mauriciens de vivre dans l’unité, la justice sociale et d’avoir un esprit de tolérance.