Le vice-Premier ministre et ministre du Logement et des Terres, Showkutally Soodhun, l’ancien maire de Quatre-Bornes Maheswarsing Khemloliva et Beejaye Soomye ont été reconnus coupable de participation à une manifestation illégale devant les locaux de Radio One, le 2 mai 2009. Les magistrates ont statué que les preuves présentées en cour démontrent que les trois accusés étaient bel et bien présents.
Les magistrates Niroshini Ramsoondur et Wendy Rangan ont reconnu coupable Showkutally Soodhun, Maheswarsing Khemloliva et Beejaye Soomye. Le vice-Premier ministre était poursuivi pour « taking part in a gathering without notice to the Commissioner of Police » et pour avoir proféré des menaces, lors de ce rassemblement du 2 mai 2009, en violation des dispositions de la Public Gathering Act. Maheshwarsing Khemloliva et Beejaye Soomye, eux, étaient poursuivis pour « taking part in an unlawful assembly and that whilst being assembled, they conducted themselves in such manner as was likely to provoke a breach of the peace », en violation de l’article 139 du code criminel. Leurs avocats soumettront leurs plaidoiries avant le verdict le 28 janvier.
Les magistrates ont statué que les preuves présentées en cour, notamment un DVD de la manifestation et des photos prises ce jour-là, démontrent que les trois accusés étaient bel et bien présents. Showkutally Soodhun était l’orateur principal d’une foule conséquente, et a utilisé des mots « de nature menaçante ». Mahesswarsing Khemloliva se trouvait à côté de lui lors de cette manifestation, alors que Beejaye Soomye, vu son gabarit, a été facilement identifié dans les enregistrements vidéos et dans les photographies présentées en cour. « They conducted themselves in such a manner as is likely to lead to or provoke a breach of the peace, whereby harm was and could have been further caused », indique l’énoncé du jugement.
Le Principal Enquiring Officer, le PS Nutchetram, avait été appelé à produire la vidéo de la manifestation ainsi qu’un album contenant 92 photos. Le clip de sept minutes montre les partisans du MSM manifestant devant les locaux de Radio One rue Brown-Séquard, à Port-Louis. Selon leurs témoignages, des employés de La Sentinelle ont entendu du bruit devant Radio One et en allant s’enquérir de la situation sur le balcon, ils ont vu l’actuel vice-Premier ministre s’adresser à une foule hostile d’environ 150 personnes, certains portant les couleurs du MSM. L’orateur a fait des commentaires sur l’éditeur et le directeur du groupe de presse lors de cette manifestation.
L’enquêteur avait identifié le député Showkutally Soodhun comme celui qui s’adressait ce jour-là à la foule et, dans les photos, les deux autres accusés tenaient en main une pancarte et un journal l’express en feu. Le PS Nutchetram avait expliqué avoir procédé à l’arrestation de Showkutally Soodhun, Maheswarsing Khemloliva et Beejaye Soomye après avoir visionné le clip et vu les photos.
Soulignons que les accusés ont plaidé non coupable. Le président du MSM a retenu les services de Me Gavin Glover (SC) alors que Beejaye Soomye et Maheswarsing Khemloliva sont défendus par Mes Ravi Yerrigadoo, Manoj Seeburn et Roubina Jaddoo. Pour rappel, environ 150 personnes avaient manifesté le 2 mai 2009 contre un article paru dans le journal l’express. Elles reprochaient au quotidien d’avoir sous-évalué la foule réunie par le MSM lors du meeting du 1er-Mai à Saint-Pierre. Des vitres avaient alors volé en éclat et la police avait été mandée sur les lieux pour calmer les manifestants.