Il semblerait qu’au niveau des jockeys et apprentis mauriciens, il y ait Rye Joorawon et les autres. En effet, l’enfant terrible du turf mauricien fait cavalier seul depuis le début de la saison et il compte déjà quatre longueurs d’avance sur ses plus proches poursuivants.
Le jockey de Raj Ramdin ne faiblit pas dans la course au titre chez les local boys et il a épinglé une nouvelle victoire à son tableau de chasse en faisant triompher Bronco Buster dans The Midorish Cup. Le Mauricien tourne ainsi à presque 24% de réussite et il met déjà la pression sur ses adversaires après quatre journées de compétition seulement.
Bénéficiant d’une nouvelle monte chez Gilbert Rousset, notre compatriote a saisi sa chance au vol en s’imposant devant Aspen Emperor, son compagnon d’écurie pourtant installé comme grand favori de l’épreuve. Une victoire qui a quelque peu surpris le mauricien.  « Bronco Buster a gagné une très belle course. Je n’étais pas très confiant en raison de la présence d’Aspen Emperor qui avait été l’auteur d’un eye-catching run derrière Deux Fabuleax que j’avais piloté lors de la deuxième journée. Je pense qu’il a gagné sa course au départ car son entourage m’avait fait comprendre qu’il a l’habitude de marquer un temps d’arrêt à l’ouverture des boîtes. Les instructions étaient de prendre la tête et pour moi le cheval a fait une course parfaite. Personnellement je ne m’attendais pas à remporter la course, surtout en raison de son lourd handicap de 61,5kg ».
Un peu plus tôt, Rye Joorawon avait démarré le quatrième acte sur Tobeastar pour le compte de son écurie. L’élève de Raj Ramdin ne put cependant pas s’imposer et notre interlocuteur est d’avis que le mauvais tirage a joué contre sa monture.  « Sa ligne extérieure a joué contre lui et de plus le cheval avait tendance à hang in ». Il devrait ainsi être revu sur un parcours plus allongé avec une meilleure ligne au départ. Put Foot Singe faisait lui ses grands débuts au Champ de Mars et il aura fait une course anonyme. Son cavalier nous confiera qu’il aura besoin de quelques courses dans les jambes avant de s’habituer à notre hippodrome.
Rye Joorawon était aussi en selle sur Ghost Dog dans l’épreuve principale. Ce dernier prendra la cinquième place pour sa course de rentrée et n’aura pas démérité.  Ghost Dog a fait une course honnête. J’ai déjà monté Tandragee — le gagnant de l’épreuve  — et je peux vous assurer qu’il était trop fort samedi ». Quant à Shield Of Thunder, il faisait forte impression au paddock mais il n’a rien pu contre ses adversaires du jour.  « C’est un cheval très difficile à monter. Les instructions étaient de le courir caché mais il a beaucoup tiré dans le parcours. Il est aussi un sujet très nerveux, ce qui fait qu’il part avec un handicap par rapport à ses adversaires».
Le Mauricien compte à présent une comfortable avance sur ses concurrents qui n’ont pu faire parler la poudre lors du quatrième acte. Nous retiendrons cependant les deuxièmes places acquises par Nooresh Juglall sur Rum Tum Tugger (deuxième course) et Sunil Bussunt sur Southern Heights (huitième course). Vikram Sola n’aura pas non plus démérité car il est à créditer d’une honorable triosième place sur Amber Palace (septième course). Kevin Ghunowa et Yashin Emamdee auront, quant à eux, accroché le dernier accessit lorsqu’en selle sur Cula et Blue Berry respectivement.