La demande de Judicial Review logée par le Parti travailliste pour contester la décision de la municipalité de Vacoas/Phoenix de ne pas lui accorder l’autorisation d’organiser un meeting national à la place du marché de Vacoas le 1er mai prochain a été appelée ce matin en Cour suprême. Aucun représentant du MSM n’était présent en Cour alors que la municipalité de Vacoas/Phoenix a demandé un renvoi pour loger un nouvel affidavit pour répondre à celui du PTr. L’affaire sera de nouveau appelée le 22 février. Le MSM, qui est co-défendeur dans cette affaire, sera de nouveau summoned.
Le 21 janvier, le président du Parti travailliste, Patrick Assirvaden, avait logé une demande de Judicial Review en Cour suprême contre la décision de la municipalité de Vacoas/Phoenix de ne pas accorder au PTr l’autorisation d’organiser un meeting national à la place du marché de Vacoas le 1er mai prochain. Le PTr estime que « la municipalité a décidé de favoriser l’Alliance Lepep, bien que cette dernière ait soumis sa demande après le PTr ». Selon Patrick Assirvaden, la demande du PTr avait été soumise le 1er décembre 2015, alors que celle de l’Alliance Lepep l’a été le 4 janvier dernier. Selon le PTr, le 1er décembre de l’année dernière, le président des rouges avait soumis une demande officielle à la municipalité de Vacoas/Phoenix concernant l’organisation d’un meeting à la place du marché à Vacoas pour le 1er mai prochain. Le 4 janvier, le conseiller Ramburn avait au nom du président du MSM fait une demande en vue de l’organisation d’un meeting au même endroit. Or, le 6 janvier, le même conseiller Ramburn aurait siégé dans une réunion du conseil municipal durant laquelle la demande du MSM avait été approuvée au détriment de celle du PTr.