Le palais de justice de Brest. (archives) — FRED TANNEAU / AFP

Deux hommes ont été condamnés vendredi à dix-huit ans de prison et écroués par la cour d’assises du Finistère pour le meurtre d’un Mauricien à Brest, France, en 2017, dont le corps avait été retrouvé en partie brûlé.

En juin 2017, le cadavre de ce Mauricien de 47 ans avait été découvert près de la mairie de Brest. L’autopsie avait révélé que le décès avait été provoqué par une hémorragie cérébrale à la suite de violents coups portés à la tête et le haut du corps comportait des traces de brûlures.

Durant les débats cette semaine à la cour d’assises du Finistère, située à Quimper, aucun des accusés n’a avoué avoir mis le feu à la dépouille de Christian Dhookit. L’avocat général avait requis vingt ans de prison pour les deux hommes accusés de meurtre, et cinq ans de prison pour le plus jeunes des trois qui était accusé de complicité de meurtre, soupçonné d’avoir fait le guet pendant le passage à tabac.

Il a finalement été condamné à quatre ans de prison, dont trois avec sursis, la qualification de « non-assistance à personne en danger » ayant finalement été retenue.

-AFP