Photo illustration

En marge des élections générales fixées au jeudi 7 novembre, Scope est allé aux nouvelles. Un sondage express, sans filtre, auprès d’un échantillon non représentatif de Mauriciens en âge de voter. Histoire d’avoir un aperçu de qui vote pour qui et les raisons qui motivent les choix des uns et des autres.

Sandya, 58 ans, secrétaire administrative, Quatre-Bornes
“Je vais donner sa chance au MSM”
Le gouvernement actuel fait très bien. Je vais donner sa chance au MSM. Il y a certes eu des couacs, mais Pravind Jugnauth est en train de remettre de l’ordre. Comme lors de la construction d’une maison, bizin ena dezord pou ena lord. Bien qu’il soit passé par “l’imposte”, il est jeune, travaille bien et pourra faire encore mieux si nous lui donnons la possibilité de concrétiser ce qu’il a commencé. Je parle ici du Metro Express, de la fourniture d’eau. Cette élection réserve beaucoup de surprises.

Reynolds, 87 ans, retraité, Vacoas
“Progre bizin kontinie”
“Lors des dernières élections en 2014, j’avais voté pour le MSM. Je n’ai pas été déçu. Le gouvernement sortant a beaucoup œuvré pour les personnes âgées et continue de le faire. Je dis à tous mes proches et amis ki bizin vot MSM car progre bizin kontinie.”

Sanjay, 32 ans, employé dans le bâtiment, Moka
“Définitivement le parti soleil”
“Ce sera définitivement le parti soleil. Les gens doivent comprendre que Pravind Jugnauth et son gouvernement sont les seuls qui mean business. Au cours de ces dernières années, ils ont beaucoup fait pour ceux qui sont au bas de l’échelle. Beaucoup de logements destinés à sortir les gens comme moi de la pauvreté ont été construits.”

Ghislaine, 47 ans, femme au foyer, Sainte-Croix
“Je vote orange”
“Depuis que le gouvernement MSM est au pouvoir, Maurice s’est beaucoup développé. Beaucoup de gens qui n’avaient pas de maisons sont devenus propriétaires. Je souffre d’un handicap au pied et ne travaille pas. Avec la hausse de la pension d’invalidité, je suis en mesure de contribuer aux dépenses mensuelles de la maison. Et Pravind Jugnauth va encore hausser cette pension. J’espère que les jeunes voteront pour ce parti.”

Vijay, 62 ans, enseignant, Bambous
“Mon cœur penche vers le MSM”
“Dans la famille, nous sommes de gauche. Nous prenons aussi en considération le programme des différents partis politiques, ainsi que la carrière, la personnalité des candidats, les décisions qu’ils souhaitent concrètement prendre pour le peuple. Bien que mon choix ne soit pas encore arrêté, mon cœur penche vers le MSM. Je pense aux développements et projets mis en chantier, comme le Metro Express, la fourniture d’eau, le service de santé et le combat pour la souveraineté de Maurice sur l’archipel des Chagos. Ils ont réussi à porter ce combat très haut et interpeller l’opinion internationale sur l’injustice commise envers ce peuple. C’est une grande victoire pour nous. Je me souviens encore d’une époque où je portais un t-shirt avec le slogan Rann nou nou Diego.”

Vincent, 34 ans, employé de banque, Petite Rivière
“Voter bloc pour le MMM”
“Nous avons toujours suivi le Mouvement Militant Mauricien. Je suis un die-hard des mauves. Même sans jeter un coup d’œil à leur manifeste électoral, je vais “voter bloc” pour le MMM. Zot lame prop e zame zot inn rant dan okenn magouy. Ils sont propres et se présentent seuls aux élections.”

Jimmy, 29 ans, comptable, Vacoas
“Je me retrouve dans l’idéologie des mauves”
“Je me retrouve dans l’idéologie des mauves, par rapport à leur intégrité, leur combat contre la corruption. Une ligne de conduite qui a encore été soulignée lors de l’anniversaire des 50 ans du parti. Comme le souligne leur slogan : “Leker kler lame prop”. Les autres partis traînent tous des casseroles : coffre-fort d’un côté, lakwizinn et Medpoint de l’autre. La liste des scandales est longue. Les petits partis de gauche ne sont pas réellement une vraie alternative et n’ont pas de vrai programme pour diriger le pays.”

Nazirah, 50 ans, entrepreneuse, Camp Diable
“Les mauves favorisent la méritocratie”
“Je vais voter pour le Mouvement Militant Mauricien, pour rendre hommage à son histoire, son idéologie, son leader charismatique en la personne de Paul Bérenger. Contrairement aux autres partis, qui protègent les petits copains et les copines, les mauves sont propres et favorisent la méritocratie.”

Afzal, 41 ans, marchant ambulant, Plaine Verte
“Le PTr mérite de revenir au pouvoir”
“Dans l’ensemble, Maurice n’a connu aucun développement. Le Metro Express est à l’origine un projet du gouvernement de Navin Ramgoolam. Ce que le leader du PTr a fait relève de sa vie privée. La plupart des charges à son encontre ont été rayées et il n’a pas encore été condamné. Le PTr mérite de revenir au pouvoir.”

Johnny, 38 ans, Messenger, Grande Rivière
“Voter PTr en hommage à James Burty David”
“Je ne sais pas encore si je vais voter. Mieux vaut rester chez soi au chaud pour profiter de ce jour de congé, car ceux qui seront élus feront leurs quatre cents coups. Si le jour J, je décidais d’accomplir mon devoir civique, je voterais pour le Parti Travailliste (PTr). En hommage au Dr James Burty David, que j’ai toujours apprécié, un homme intelligent et fascinant.”

Frédéric, 37 ans, musicien, Barkly
“Les politiciens vendent du rêve”
“Je vais m’abstenir. Les candidats ont un double langage. Les politiciens vendent du rêve et nous tombons dans le piège. Une fois élus, ils ne vont rien faire pour nous. Je ne vois pas le MSM se faire élire au No 20, eu égard à la catastrophe du Metro Express. Les habitants de Barkly sont en colère car notre quotidien est devenu un enfer. Nou finn ariv kot pa kone. Nous sommes traités comme des criminels, avec des policiers armés constamment présents.”

Stanley, 25 ans, Relationship Officer, Curepipe
“Je ne vais pas voter”
“Les politiciens sont tous les mêmes. À la veille des élections, ils nous promettent monts et merveilles. Mais les belles paroles ne sont que du vent. C’est pourquoi je ne vais pas voter. Aucun parti ne me semble disposé à faire face aux besoins réels de la société et de la jeunesse.”

Fateemah, 27 ans, infirmière, Quatre-Bornes
“Je vais m’abstenir”
“Lorsque nos politiciens arrivent au pouvoir, nous sommes traités comme des moins que rien. Kouma zot kof plein, zot avoy piblik manze. S’il y avait vraiment quelqu’un ou un parti à la hauteur, j’aurais voté. Mais vu ce qui est proposé, je vais m’abstenir !