En matière de périphérique informatique, et malgré un demi-siècle d’existence, la souris reste indispensable. Raison pour laquelle les constructeurs regorgent d’ingéniosité pour sans cesse en peaufiner les contours. À l’instar de la dernière née de Microsoft, la Wedge Touch Mouse, désormais disponible à Maurice.
Inventée en 1963 par un certain Douglas Engelbart, la souris fait déjà figure d’ancêtre. Mais que de chemin parcouru depuis sa création, tant cet indispensable périphérique informatique a gagné en confort et en autonomie. Aussi, pas une semaine ne passe sans que les constructeurs annoncent la sortie d’une nouvelle mouse. Et Microsoft ne déroge évidemment pas à la règle. Preuve en est qu’après ses récentes Arc Touch Mouse, Touch Mouse et Explorer Touch Mouse, le géant de Richmond vient de lancer la Wedge Touch Mouse. Une souris de plus, direz-vous ! Oui, sauf que celle-ci est résolument atypique. Car s’il intègre une technologie de 2015 (capteur BlueTrack, compatibilité multisystèmes…), ses “formes” sont loin d’évoquer celles d’une habituelle souris, ressemblant davantage à une cale de porte qu’à un périphérique d’ordinateur. Mais attention toutefois : les apparences sont souvent trompeuses !
La forme de la souris, c’est vrai, n’incite pas forcément à la prendre en main. Ce qui serait une erreur, car celle-ci est résolument confortable. Le déplacement s’effectue plus que correctement, en enlaçant ses contours du pouce et de l’annulaire. Du coup, l’index et le majeur se posent tout naturellement sur les zones assignées aux clics gauche et droit, et dont la matière se révèle douce au toucher. Le poids du périphérique est également très léger, soit de 65 grammes à peine, pile comprise. Seul bémol : ses patins, qui restent un peu trop bruyants par rapport à des souris concurrentes. En revanche, le rongeur s’adapte parfaitement à tout type de surface, à l’exception de celles un peu trop réfléchissantes.