Fournir une prestation de qualité, rester concentré, tenir le public en haleine, bien prononcer les noms, ne pas commettre de bourde, bref être à la hauteur. Être maître de cérémonie pour un concours de beauté, lorsqu’il est suivi par 75 pays, n’est pas une partie de plaisir. Il n’y a rien de plus perturbant que de se tromper et d’annoncer la mauvaise gagnante, comme l’a fait Steve Harvey lors de l’élection de Miss Universe 2015. Mais Jerry Nayna, directeur de Miss Eco Maurice, dit avoir confiance en lui, étant un habitué de la scène à Maurice comme à l’étranger. Danseur, chorégraphe, chanteur, présentateur et designer, ce “jack of all showbusiness trade”, comme il se décrit, a aussi été choisi comme chorégraphe pour la finale qui aura lieu le 15 avril au Caire, en Egypte.
Cette nouvelle est tombée comme une loterie, nous dit Jerry Nayna. “On m’avait d’abord proposé d’être le chorégraphe pour la grande finale, mais apprendre que j’ai été choisi pour être le maître de cérémonie est une nouvelle incroyable et inattendue”, confie-t-il. Cela est arrivé après la finale de Miss Eco Univers Maurice et Miss Eco Univers Rodrigues dont il est le directeur national. “Mon partenaire d’affaires Manav Heerooa et moi avions invité la cofondatrice de Miss Eco Univers, le Dr Amaal Rekz, qui est également la directrice de Let’s take care of the planet UN pour la finale des deux concours, à Maurice et à Rodrigues. C’est là, qu’apparemment, j’aurais fait forte impression par ma prestation comme maître de cérémonie”, dit-il. Et quelques semaines plus tard, il reçoit un courriel officiel dans lequel il apprend qu’il a été désigné maître de cérémonie pour la finale de Miss Eco Universe.
“I’m learning the basic greetings in arabic and some other languages as well”
Ainsi, Jerry Nayna endossera deux rôles: celui de maître de cérémonie et celui de chorégraphe et devra préparer les 75 prétendantes au titre aux différentes étapes préliminaires. C’est-à-dire pour les concours de costume national qui aura lieu au Caire le 30 mars, celui de Miss Sport le 1er avril, de Miss Talent le 2 avril à Alexandrie, défilé en tenue de plage qui se tiendra le 5 avril à Gouna, Miss Eco Dress Show qui aura lieu le 9 avril à Luxor et le défilé en robe de soirée le 12 avril au Caire. Avant la grande finale devant les pyramides.
En attendant ce séjour de trois semaines — qui apportera un plus à sa carrière — où il résidera, dit-il, à l’hôtel Hilton, au Caire, la liste des noms et d’autres informations sur les candidates lui ont déjà été parvenues. “Preparations have already started. I’m learning the basic greetings in arabic and some other languages as well. Although the main language will be english. Pronouncing the names of contestants and the participating countries correctly is an absolute must. So big training is needed”, dit-il, mêlant, selon sa coutume, des phrases française et anglaise dans ses propos. En plus de sa manière de communiquer, son look est aussi important. Et pour cette fois, le designer ne portera que très peu de ses propres créations. Il les troquera contre celles des “Huge international designers” que sont Tom Ford, Burberry, Versace, Armani ainsi que des marques égyptiennes. Concernant sa coiffure? “My official hairdresser has already started work on my hair style”, dit-il. 
Un “Jack of all ?showbusiness trade”
Jerry Nayna est danseur et chorégraphe. Au début, À Maurice, ses différents talents lui apportent la popularité. Dans les années 1980 déjà, à Maurice il se fait connaître en remportant une série de compétitions de danse. Puis, il ira à la conquête de l’Angleterre pour la compétition “World Dance Championship” remportant la première place. Il brillera ensuite sur la scène australienne et fera une apparition à la cérémonie de clôture des Jeux olympiques à Sydney en 2000 aux côtés du champion du monde de ballroom dancing Jason Gilkison.
Au fil des années, il étendra ses talents en devenant chanteur pour le show “Burn the Floor”, assistant chorégraphe au Gold Awards, en 2008. Puis, plus tard, en créant à Maurice des concours et émissions musicales, parmi lesquels “Dance Fever”, “Beat Box”, “Saturday Beat” et d’autres émissions musicales pour la MBC.
Aujourd’hui, ce nouveau rôle va à coup sûr influencer sa carrière. “I’ve already been contacted by other national directors around the world to host their national pageant for 2017 ans as you know, i’m also an Australian citizen, so Australia as a country is trying to have a piece of the cake as well but i’m proud of all this”, dit-il.