Ce samedi 21 septembre, le leader du MMM, Paul Bérenger, a débuté sa conférence de presse hebdomadaire en commentant le Children’s Bill, présenté au parlement mardi. « Li’nn bien tarde me vo mie tar ki zame », a-t-il lancé au Hennessy Park Hotel.

Il dit approuver cette nouvelle loi à 95%. Toutefois, pour lui, il faudrait revoir certaines sections. “Bizin amann li e bizin vot li san tarde ».

Paul Bérenger a affirmé son opposition à la responsabilité pénale à 12 ans, stipulée dans ce projet de loi. « Li move e li kont seki Nation unies mem dir ». Selon lui, le gouvernement doit réviser à la hausse l’âge proposé.

En ce qui concerne l’âge minimum requis pour le mariage – qui fait débat dans l’île -, le leader du MMM trouve que “li enn bon kiksoz” d’avoir interdit de forcer au mariage un jeune en dessous de 18 ans, qui pourrait être considéré comme une offense sous la nouvelle loi.

Il souhaite également que tous les mariages impliquant des mineurs soient obligatoirement portés devant le Chef juge, qui devra donner son accord. Ce qui constituerait “une protection additionnelle”.

Paul Bérenger a, en outre, tenu à démentir les propos rapportés par un quotidien en ce qui concerne la situation politique actuelle. « Finn ena de lartik ki kapav fer krwar ki finn ena bane nouvo diskisiob lor reform elektoral. Pa finn ena e pa pou ena« , a-t-il lancé.