Il est l’une des figures les plus connues du fitness et de la Zumba à Maurice. Avec plus d’une vingtaine d’années dans la première discipline, Johnny Ah Yan est aujourd’hui considéré comme une référence dans le domaine. D’ailleurs, il a été choisi pour représenter plusieurs grandes marques d’équipements de fitness internationales. Le corps sculpté et athlétique, les gestes précis et vivifiants sont des atouts que le moniteur de sport utilise pour maintenir les rythmes qui raniment la vigueur et donnent de la vitalité. Au fitness comme à la Zumba, He likes to move it ! Ce vendredi 8 mai, aux côtés de la Belge Mélanie Robert, Johnny Ah Yan fera vibrer sa nouvelle salle de gym, Space Fitness de Beau-Bassin. Chaud devant !
Ceux qui fréquent l’Executive Fitness de Rose-Hill ou encore Space Fitness de Curepipe le connaissent et l’apprécient autant pour son dynamisme que pour son talent de « danseur ». Johnny Ah Yan, le propriétaire de ces deux centres sportifs, est toutefois aussi populaire chez ses pairs, qui sont nombreux à avoir appris à ses côtés. Johnny Ah Yan, c’est de l’endurance, de la vigueur et aussi de la souplesse, complétées par un corps sculpté et athlétique.
Derrière ses appareils et accessoires de musculation comme dans sa salle de Zumba, c’est une vraie boule d’énergie. Il vit sa passion avec son coeur et son âme. Et quand il pratique ses disciplines de prédilection, il s’y met à fond. “C’est soit tout donner ce qu’il y a en moi, soit ne pas exercer du tout.” C’est la devise de l’homme expérimenté, qui pratique le fitness depuis plus d’une vingtaine d’années et la Zumba depuis environ quatre ans. Aujourd’hui, dit-il, ces deux activités sont comme l’oxygène qui lui permet de vivre. C’est ce qui peut le faire tenir debout dans les pires situations et épreuves. “Le fitness est comme une drogue que je dois injecter dans mon corps à toute heure, à tout moment. Je ne peux m’en passer”, confie Johnny Ah Yan sur un ton enthousiaste. Ainsi, bouger, courir, sauter et danser à travers le sport est ce qui rythme son quotidien.
Mordu de fitness et de danse depuis son plus jeune âge, Johnny Ah Yan s’est toujours vu dans la peau d’un moniteur de sport. Il a ainsi commencé à donner des cours de fitness en collectif dans les centres sportifs avant que l’occasion d’acheter sa première salle de gym se présente à lui. C’était en 1996. Johnny Ah Yan saisit immédiatement l’opportunité et s’approprie l’Executive Fitness de Rose-Hill, qui est à ce jour l’une des salles de gym les plus connues et les plus fréquentées des basses Plaines-Wilhems. Son petit business ayant la cote dès le départ chez les adeptes de sport, Johnny Ah Yan aurait pu se contenter du minimum. Mais il s’avère qu’il est de ceux qui cherchent toujours à améliorer leurs connaissances et à évoluer avec leur temps. Les stages à l’étranger, les formations dans le milieu du fitness font alors partie des priorités du moniteur sportif.
En Allemagne chaque année ou encore à Singapour, aux États-Unis ou en Belgique, Johnny Ah Yan ne se désiste jamais. “C’est ainsi qu’on reste à jour et qu’on suit les évolutions. Car il est vrai que l’industrie du fitness évolue à une vitesse incroyable avec les nouvelles technologies.” Outre les cours de danse avec Jean-Renat Anamah il y a des années de cela, Johnny Ah Yan a aussi suivi des stages et des formations en danse à chaque fois qu’il voyageait. Parmi, il y a cet échange auquel il avait participé dans l’une des plus grandes écoles de danse de New York, l’Alvin Ailey American Dance Theater. La danse moderne, le jazz, la salsa sont autant de styles qui sont familiers à Johnny Ah Yan. “Je dois dire que le fait d’avoir appris ces danses est un grand avantage pour mes classes de Zumba et autrefois pour celles de danse aerobic, de kick-aerobic et d’aerobic latin.”
Fitness et Zumba sont synonymes de fun, divertissement et plaisir pour Johnny Ah Yan. C’est pour cette raison qu’il ne souhaite pas s’aventurer dans les compétitions de bodybuilding. Car ce qu’il veut avant tout c’est s’amuser, prendre du plaisir et non se mesurer aux autres pour voir qui est le plus musclé ou le plus fort. Une session de fitness ou de Zumba est comme sa « happy hour » au cours de laquelle il s’éclate et se lâche. Face à ses élèves, Johnny Ah Yan ne se gêne pas. Il bouge, vit la musique et l’épouse à travers chaque mouvement et chaque pas. “Je suis toujours content de me retrouver devant mes élèves. De les voir timides au début et heureux en partant. C’est dans ces expressions de contentement que je tire ma plus grande satisfaction.” Rien ne peut le décourager une fois qu’il s’y est mis. Dès qu’on balance la musique, il oublie tout et se laisse aller. “Je suis in !”
Pour cela, dit-il, il faut qu’il ait lui-même le sentiment d’évoluer, de se renouveler et de ne surtout pas se lasser de ce qu’il fait. D’où ses nombreux stages à l’étranger où il se ressource à chaque occasion qui lui est présentée. “C’est là que j’apprends de nouveaux concepts, de nouvelles techniques.” Johnny Ah Yan est celui qui est toujours en quête de nouvelles expériences pour mieux maîtriser ce qu’il fait. Tout cela dans le but de venir ensuite les partager avec les autres. “Pour faire exploser le fitness et la Zumba à travers l’île.” Lui qui a cette soif d’apprendre, peut suivre quatre ou cinq stages à l’étranger chaque année. Le prochain, ce sera aux États-Unis, où il apprendra d’autres concepts pour animer ses sessions de fitness collectives.
En attendant, c’est sur l’ouverture de sa salle de gym haut de gamme, Space de Beau-Bassin, que se concentre Johnny Ah Yan. Représentant à Maurice des marques d’équipements de fitness internationales Life Fitness, Body Solid, Steelfelx ou encore Keiser à Maurice, il les proposera aux clients qui s’y inscriront. Basée à l’ex-Cercle de Rose-Hill, la salle de gym est opérationnelle depuis le 2 mai. Il s’agit d’un centre de sport spacieux, aménagé dans une déco moderne et chaleureuse, avec salle de spa, sauna et une piscine de 25 mètres qui sera très bientôt mise à la disposition des clients de Space de Beau-Bassin. “Nous avons souhaité offrir un cadre agréable et zen à nos clients. Le sport doit se pratiquer dans le tel endroit”, conclut le directeur de Space Fitness.