Le concert que donnent l’Ensemble 415, Katrin Caine et Jean-Michel Ringadoo, au Plaza, dimanche après-midi, à 16 h 30, vient symboliquement célébrer l’achèvement de la première étape des travaux de rénovation de ce patrimoine culturel et historique. Il faut s’en réjouir comme le proposent Opera Mauritius et la Société musicale. Il montre aussi l’impatience que les artistes, les producteurs et le public peuvent éprouver à l’égard de ces lieux si indispensables de vie sociale et de festins artistiques, que sont les théâtres et salles de spectacle vivant.
L’ensemble 415 donne dimanche après-midi le premier concert qui commencera à faire revivre musicalement le Plaza. Les amateurs d’arts pourront aussi prendre le chemin du Plaza, à partir du 18 août, cette fois-ci dans l’aile gauche qui a été convertie en espaces d’exposition et de conférence, pour découvrir la grande rétrospective consacrée à ce monument de la peinture mauricienne qu’est Serge Constantin, qui est aussi le seul homme, avec le gardien du théâtre, à avoir pour ainsi dire habité ce lieu mythique de la vie culturelle mauricienne.
Le maire de Beau-Bassin/Rose-Hill, Ken Fong Suk Koon, est heureux. « Pour moi, c’est une grande première qu’on puisse à nouveau accueillir de l’opéra au Plaza, et je remercie les organisateurs de ce concert d’avoir pensé à la salle des fêtes pour ce projet. Je peux d’ores et déjà vous dire que nous accueillerons d’autres événements culturels d’ici à la fin de l’année, non seulement la rétrospective Serge Constantin mais aussi un show de danse contemporaine et une grande séance de cinéma en plein air proposée par Porteurs d’Images, association de cinéastes qui a d’ailleurs été créée dans notre ville. »
Bien sûr, la salle des fêtes n’est pas exactement une salle de concert. Nous apprenons qu’elle souffre d’un léger souci acoustique avec ses vitrages nombreux et son faux plafond, qu’on a moulé cette fois-ci en aluminium, au lieu du plâtre qui était utilisé à l’origine. À ce propos, le maire nous précise qu’il est difficile dans les reproductions à l’identique de toujours retrouver les matériaux et les techniques tels qu’ils étaient utilisés à l’origine. Selon un des organisateurs du concert, quand la salle est remplie, que les gens sont là pour absorber les sons volatiles, ou quand l’heure est à la fête avec orchestre, danses et verbe haut, le lieu préserve toute sa fonctionnalité.
De Bach à Coldplay
En proposant ce concert, la démarche d’Opera Mauritius et de la Société Musicale de Maurice consiste à marquer d’un symbole musical cette réouverture partielle, après une rénovation qui s’est longtemps fait attendre. L’excellent ensemble à cordes 415, la soprano Katrin Caine et le ténor Jean-Michel Ringadoo ont prévu un programme extrêmement varié, une sorte de pot-pourri à la mauricienne, pour faire plaisir à toutes les générations, avec aussi bien des oeuvres baroques que du tango ou des chansons napolitaines.
L’ensemble à cordes animé par le spécialiste de la musique baroque, Guy-Noël Clarisse, est revenu d’une tournée au Ghana, gonflé d’enthousiasme à l’idée que la musique classique puisse encore trouver de nouveaux publics sur le continent africain. Ils commenceront leur concert sur des airs de Bach, Vivaldi et Pachelbel, suivis de Mozart, puis ils traverseront les époques avec des extraits d’opéra et des mélodies napolitaines, avant de donner à apprécier le pouvoir musical d’un tango, grâce à Blues tango ou encore Por una cabeza… S’il fallait une preuve que la formation classique permet de s’amuser sur tous les styles, le 415 nous la fournira dimanche puisqu’ils vont, par exemple, jouer des extraits de la bande sonore de Pirates des Caraïbes (avec un Johnny Depp légèrement déjanté), ainsi qu’un des morceaux mythiques du groupe britannique Coldplay, Viva la vida, dans une orchestration classique, bien évidemment. Outre les voix de Jean-Michel Ringadoo et Katrin Caine, nous entendrons donc non seulement du violon et de l’alto, mais aussi du violoncelle et de la contrebasse, ainsi que du clavecin !
Les billets sont disponibles chez Otayo (tel 466 99 99 – www.otayo.com) aux prix suivants : Premières Rs 650, Secondes Rs 500, Troisièmes Rs 350 et Latérales Rs 100. Tous les billets donnent droit aux boissons chaudes et aux mignardises et à l’accès à l’expo photo.