C’est à l’hôtel Le Labourdonnais au Caudan Waterfront que la Mutual Aid Association Ltd (MAA) a procédé à la remise de bourses d’études à 25 élèves hier. Le ministre de l’Intégration sociale, Suren Dayal était notamment présent.
La MAA a été créée en 1893 par 175 fonctionnaires avec l’objectif d’accorder des prêts à ses membres qui rencontraient des difficultés financières. En 2011, les emprunts totalisent les Rs 16,75 milliards et en 2012, Rs 20,3 md.
« La Mutual AID peut se vanter d’avoir répondu à l’attente de ses membres. Aujourd’hui, la MAA compte 96 000 membres », a soutenu Sunil Dabeesingh, CEO de la MAA.
En février 2008, la MAA crée son comité CSR. Depuis, elle accorde beaucoup d’importance au bien-être des enfants, à la communauté, à la pauvreté et à l’environnement. Jusqu’à présent, Rs 7,2 millions ont été investies dans les bourses d’études. « Nous continuons chaque année à donner des bourses. C’est l’éducation qui conduit à une société moderne », a indiqué Basant Roi, Chairman de la MAA.
La bourse qu’octroie la MAA consiste en un laptop et une somme annuelle de Rs 22 000 remise au bénéficiaire en vue de payer ses études. Pour y être éligible, les parents ne doivent pas être en mesure de payer les frais de l’université. « Nous passons des annonces dans les journaux. Nous examinons les candidatures et demandons à un représentant de l’Université de Maurice de finaliser la liste », a affirmé M. Roi.
Le ministre de l’Intégration sociale n’a pas manqué pour sa part de saluer l’initiative de la MAA. Cette démarche, selon lui, aidera à « empower les personnes en difficulté ». « À Maurice, nous n’avons ni or, ni diamant. Nous n’avons que les ressources humaines », a soutenu Suren Dayal.
Basant Roi s’est par ailleurs adressé aux bénéficiaires de la bourse d’études : « Beaucoup d’étudiants, une fois leur diplôme en poche, oublient leur prochain. Pensez à la communauté. Comme John Kennedy l’a dit un jour “Don’t ask what your country can do for you, ask what you can do for your country”. »