Le ministère de la Jeunesse et des Sports organisera les premiers National Handisports Games les 11 et 12 septembre prochain. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’à cinq mois du début de ces Jeux, l’organisation commence à prendre forme, notamment après la tenue de la deuxième réunion du comité organisateur mardi, au NPF building, à Rose-Hill. Une réunion à l’issue de laquelle il a été décidé que les formulaires d’inscriptions seront envoyés, cette semaine, aux écoles, fédérations sportives et clubs handisports. Selon le président du comité organisateur, Reynolds Permal, huit disciplines ont été arrêtées pour ces premiers Jeux.
« Je suis pleinement satisfait de la façon dont les préparatifs ont débuté. Nous avons une équipe compétente et nous remercions le ministère pour son soutien »,  a d’emblée déclaré Reynolds Permal. Il se dit même convaincu que l’organisation de ces premiers Jeux sera une réussite. « On  m’a choisi pour présider le comité organisateur en se basant sur mon expérience. Je peux d’ores et déjà avancé que nous allons vivre ensemble une belle expérience à travers l’organisation de ces Jeux », a-t-il ajouté. Reynolds Permal a aussi reconnu qu’organiser des jeux handisports avec des personnes ayant chacun un handicap différent n’est pas chose facile. « Il n’empêche que nous sommes tous motivés à faire de ces Jeux une réussite. »
Selon Reynolds Permal, la réunion de mardi a été positif à plus d’un titre. Une réunion à l’issue de laquelle il a été décidé que les formulaires d’inscriptions seront lancés dès cette semaine et ce, à plus de 70 écoles et clubs confondus. Au nombre de participants inscrits, le comité organisateur procédera par des éliminatoires avant d’aller vers les finales les 11 et 12 septembre. « Le ministre Devanand Ritoo a lancé l’idée de cette compétition et nous tenons à l’en remercier . Car l’objectif derrière est de rassembler toute la communauté sportive des handicapés et aussi développer davantage le handisport. C’est aussi une façon très appropriée de valoriser les personnes vivant avec un handicap. J’ajouterai que la compétition sera ouverte aux personnes de 16 ans à monter », a-t-il expliqué.
Le président du comité organisateur a, d’autre part, indiqué que huit disciplines sportives ont été arrêtées, à commencer par l’athlétisme où les quatre fédérations seront concernées, notamment visuelle, sourde-muette, mentale et physique. Les autres disciplines retenues sont la natation (physique et sourde-muette), le basket-ball en fauteuil (physique), le football à cinq et à huit (visuelle, sourde-muette et mentale), le torrball (visuelle) et les deux disciplines de boule (du style pétanque), à savoir la boccia (physique) et le bocce (mentale). Il nous revient également qu’un logo a été choisi et envoyé au MJS pour être approuvé.
Il convient également de souligner que 11 commissions ont été mises sur pied et selon Reynolds Permal, des officiers du MJS ont été mis à la disposition du comité organisateur pour diriger ces commissions. « Le travail se fait en étroite collaboration et nous remercions tous ceux qui nous apportent leur soutien dans cette belle aventure », a-t-il fait ressortir. Avec la liste des disciplines choisies, il nous revient que le comité organisateur a déjà commencé à travailler sur une liste de propositions en ce qui concerne les sites des compétitions. Selon nos informations, ces lieux seront privilégiés par rapport à leurs facilités d’accès aux personnes handicapées. Reste maintenant au comité technique de se pencher sur la question et de voir justement les facilités offertes par ces infrastructures aux handicapés.
Selon nos informations, les commissions hébergement et protocole sont également à l’oeuvre. Cette dernière commission est devant une proposition pour que la cérémonie d’ouverture se déroule le 11 septembre au gymnase Pandit Sahadeo, à Vacoas. Quant à la commission hébergement, elle aura pour responsabilité de faciliter l’arrivée de 16 handisportifs rodriguais et de cinq de leurs accompagnateurs. « Le travail se fait avec beaucoup de sérieux et de rigueur. A l’issue de ces premiers jeux, nous ferons le bilan. L’idéal sera d’organiser ces Jeux tous les ans ou chaque deux ans. Il serait par la suite très intéressant de voir dans quelle mesure on pourra organiser des Jeux handisports au niveau de la région océan Indien », a expliqué Reynolds Permal.
A noter que le vice-président du comité organisateur est Jean-Marie Malépa, alors que les fédérations handisports physique, visuelle, sourde-muette et mentale sont représentées par Sanjay Bookun, Dominique Pancham, Maïta Vellin et Clothilde Potié. Hewlett Nelson représente le Mauritius National Paralympic Committee, Rajen Descann le MJS, alors que Ranjeev Boodnah du MJS toujours, agit comme secrétaire du comité organisateur.