La partie de cache-cache depuis dix jours entre l’ingénieur de la NDU Gurudev Hurry Bholah et le Central CID a pris fin dans la matinée. L’époux de l’ex-PPS Prathiba Bholah a obtenu sa décharge de l’hôpital Jeetoo en cours de matinée et a été placé en état d’arrestation dans l’enquête sur des contrats d’une valeur de Rs 569,7 millions alloués après les flashfloods du 13 février 2013. Par ailleurs, un développement est intervenu ce matin en Cour suprême dans l’affaire de l’injonction réclamée par l’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam contre l’accès aux safe deposits de la filiale de la MCB de Bell-Village. Par contre, le Restraining Order contre un compte bancaire de Rs 12,5 millions opéré par Navin Ramgoolam est maintenu pour permettre à l’Asset Recovery Unit de poursuivre son enquête conjointement avec le Central CID.
Depuis la mi-journée, Hurry Bholah, un des principaux responsables de la National Development Unit (NDU), est interrogé sous caution sur les 690 contrats alloués par l’organisme en février/mars 2013 suite aux pluies diluviennes du mercredi 13 février 2013. Après une série de certificats médicaux et une tentative d’injonction en Cour suprême contre son arrestation, il a été escorté sous forte escorte policière aux Casernes centrales pour aborder la phase délicate de l’enquête.
Au moins une inculpation provisoire de Conspiracy pour violation des dispositions de la Public Procurement Act pèse contre l’ingénieur Bholah, qui court le risque de passer une première nuit en cellule policière au fur et à mesure que les heures s’écoulent. À la mi-journée, aucune indication officielle quant à cette décision sauf que des sources proches de l’enquête avancent que la séance d’interrogatoire s’annonce longue et laborieuse compte tenu du volume d’informations dans le dossier à charge soumis au Central CID par la direction de la NDU.
Toujours dans le cadre de l’opération Lakaz Lerwa Lion, la demande d’injonction logée par Navin Ramgoolam contre l’Asset Recovery Unit de l’Office du Directeur des Poursuites Publiques au sujet de l’accès aux safe deposits à la filiale de la succursale de la MCB de Bell-Village a été retirée. Navin Ramgoolam a pris cette décision suite à une visite conjointe des lieux vendredi dernier. Le représentant de l’Asset Recovery Unit a pu constater en présence de Navin Ramgoolam que les bank vaults ne contiennent que des bijoux et des documents et des extraits de naissance.
Les deux parties sont arrivées à un accord pour mettre un terme à cette injonction. Par contre, le Freezing Order émis par le juge Iqbal Maghooa contre un compte bancaire contenant des fonds de Rs 12,5 millions est toujours en vigueur. Navin Ramgoolam maintient que cet argent représente les contributions politiques au Parti travailliste. L’Asset Recovery Unit conteste cette version des faits et l’enquête est toujours en cours.