Arvin Boolell en campagne

La partielle au No 18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes) est déjà loin derrière nous, même si les séquelles sur le plan politique continuent d’animer les rangs de l’opposition. Toutefois, les 40 candidats en lice pour le siège laissé vacant par Roshi Bhadain, et remporté par Arvin Boolell, ont encore une échéance cruciale à respecter. En effet, au plus tard le 29 janvier, ils devront impérativement soumettre à la Commission électorale un relevé des dépenses encourues durant cette longue campagne électorale. Un candidat ne bénéficiant pas de l’appui d’une formation politique est autorisé à présenter des dépenses allant jusqu’à un maximum de Rs 250 000 alors que celui avec l’investiture d’un parti se voit octroyer un montant maximum de Rs 150 000. Toutefois, la “Declaration of Candidate” sous la section 56 (4) de la Representation of the People Act constitue aux yeux de tout observateur politique « un coup de bluff politique » car le plafond imposé par la loi n’est nullement respecté.