La nouvelle identité du groupe Ciel – qui sera désormais connue comme CIEL, avec pour devise “Beyond the  Horizons” – a été présentée lors d’une cérémonie grandiose au centre Swami Vivekananda, à Pailles, samedi dernier, devant un parterre composé surtout des principaux partenaires de la compagnie. Cette nouvelle image de marque démontre, selon le président Arnaud Dalais, « l’ambition et le dynamisme » de CIEL, qui est « la première compagnie locale à devenir une compagnie internationale ». Et « ce n’est que le début », a fait comprendre  Arnaud Dalais. Et d’annoncer que la nouvelle entité sera cotée sur le marché boursier mauricien à partir du 4 février.
La présentation de l’image de marque de CIEL s’est déroulée samedi devant un parterre très “select” composé du ministre des Finances Xavier-Luc Duval et des partenaires de la compagnie. A cette occasion, l’auditorium du centre Swami Vivekananda avait été transformé de manière à se sentir en quelque sorte au… ciel. Le sol avait été tapissé de blanc tandis que le plafond était recouvert d’une tapisserie étoilé, le tout dans un environnement de couleur bleue avec, en toile de fond, un écran géant sur lequel était projeté tantôt des nuage, tantôt la lune et les planètes.
Arnaud Dalais fait l’historique de CIEL depuis 1912 et sa progression à travers le temps grâce au dévouement de ces dirigeants. « From its modest beginning in the Mauricien sugar industry, the group has diversified its activities over the years constinuously pioneering new development avenues ans reinforcing its expansion beyond local shores », a-t-il dit. Et d’expliquer que la nouvelle entité découle de la fusion de CIEL Investment Ltd dans le Deep River Investment. « The amalgamation and pooling of these two investment companies will therefore enable CIEL to bring the new entity to futher heights through the creation of a financially  stronger and more diversified group. It représents a unique opportunity for CIEL to benefit from the strong growth potential in Africa and Asia », a-t-il souligné. Pour sa part, Xavier-Luc Duval a, sur le ton de la plaisanterie, affirmé qu’il était normal qu’il participe à cette cérémonie car « le ciel est obligatoirement bleu », faisant allusion à la couleur de son parti.
« Le monde entier reconnaît aujourd’hui le miracle économique mauricien, qui est dû à plusieurs facteurs, mais en particulier au secteur privé, qui a été exceptionnel et qui a choisi d’investir à Maurice », a-t-il fait comprendre. Il a affirmé que CIEL a marqué le pays économique mauricien. « Son histoire correspond à l’histoire économique du pays avec une forte présence dans le sucre, le textile, le tourisme, le secteur financier, ou encore celui de la santé », a-t-il dit. « Vous avez partagé la vision de développement du gouvernement », a-t-il ajouté. Et de souligner « le rôle, la vision et le savoir-faire » du groupe et d’observer que « le travail continue » avec la collaboration du gouvernement.
Jean Pierre Dalais, directeur exécutif de CIEL, a passé en revue les activités dans les différents secteurs dans lesquels le conglomérat est présent et a insisté sur le fait que « ce n’est que le début en ce qui concerne ses activités à l’étranger ».
Harold Mayer, CEO de CIEL Textile, a évoqué l’implantation de la Compagnie dans plusieurs pays, dont l’Inde et le Bangladesh, et la création prochaine de deux usines dans une région proche de la Chine. CIEL Textile exporte quelque 30 millions de pièces et produit 30 millions de mètres de tissus, 1 500 tonnes de fils et emploie pas moins de 17 000 personnes.
Il est revenu à Jérôme de Chasteauneuf de parler du secteur agricole. Il a rappelé qu’Altéo produit 160 000 de sucre à partir de 1,5 million de tonnes de cannes, avant de parler des perspectives existantes sur le continent africain et de la réussite des activités du groupe en Tanzanie.
Antoine Delaporte a, pour sa part, parlé de ses investissements dans le groupe CIEL. CIEL Ltd comprend cinq segments : le textile, l’agro industrie et l’immobilier, les établissements hôteliers, les services financiers et la santé. Le groupe dispose d’actifs d’un montant Rs 17,9 milliards et emploie 22 000 personnes, dont 8 000 à Maurice. La compagnie a des activités à Maurice, à Madagascar, aux Seychelles, aux Maldives, en Tanzanie, au Botswana, au Kenya, au Banglagesh et en Inde.