L’Open University of Mauritius (OUM) proposera à compter du 3 juillet un programme universitaire spécialisé dans certaines maladies, tels que le diabète et l’obésité, et avec la collaboration des universités Paris 13 et Paris 5. À la fin des études, les diplômes seront accrédités par ces universités françaises.
L’annonce a été faite par le directeur de l’institution, le Dr Kaviraj Sukon, lors d’un point de presse jeudi. Cette formation est destinée à tous les médecins qui souhaitent faire des études spécialisées dans certaines maladies telles que le diabète, l’obésité et les maladies cardiovasculaires. Elle sera assurée au niveau local par l’Institut de formation médicale de l’Océan Indien et le centre cardiaque de Maurice en partenariat avec Paris 13 et Paris 5. À la fin des études, les deux universités françaises accréditeront les diplômes.
Les médecins pourront suivre la formation d’un an et travailler dans des hôpitaux en même temps, car celle-ci, dispensée à distance, reposera sur des manuels et la vidéoconférence. C’est ce qu’a fait ressortir le Dr Sukon hier à un point de presse.
C’est justement dans cette optique que l’Open University of Mauritius, anciennement le Mauritius College of the Air (MCA), a été créée. Elle occupe actuellement les anciens locaux de la Mauritius Broadcasting Corporation de Forest-Side.
L’OUM, lancée en février, continue toutefois d’utiliser les technologies mises en place par le MCA à Réduit pour les cours à distance. À ce jour, elle compte quelque 700 étudiants.
Depuis son ouverture en février, l’OUM dispense une quinzaine de formations. Et d’ici deux ans, l’institution sera en mesure de proposer une cinquantaine de programmes, allant de la licence au doctorat.
Lors de son intervention hier, le Dr Kaviraj Sukon s’est une fois de plus attardé sur les opportunités de la formation à distance. Ce mode d’enseignement, dit-il, convient à tous ceux qui souhaitent faire des études supérieures mais qui travaillent ou ont des engagements familiaux. Ainsi, afin de faciliter l’apprentissage, outre la formation à distance, les étudiants auront aussi accès à plus de 80 000 livres électroniques et 21 000 journaux en ligne.
L’Open University sera maintenant appelée à développer de nouveaux partenariats tant au niveau international que local. L’OUM dispose également d’une Open Schooling Division pour lui permettre de développer des programmes à distance à l’intention des écoles. D’autres institutions tertiaires étrangères, dont celles de Malaisie, de Grande-Bretagne et d’Afrique du Sud, proposeront bientôt des cours à distance.