Michael Woolman propose sous ce titre un conte de pirates et corsaires qu’il situe à l’époque du gouverneur La Bourdonnais, seul personnage historique auquel il est fait allusion dans ce livre avec son prédécesseur le gouverneur Maupin qui fait l’objet d’une chanson assez loufoque. Tout le reste est pure fiction mais il n’est pas dit que rien de tout cela n’aurait pu exister. L’auteur en dira plus sur cet ouvrage publié aux éditions de l’Atelier, lors d’une présentation samedi 18 octobre à 11 heures au Blue Penny Museum. Ayant fait carrière dans l’enseignement à Hong Kong, New York et Londres, Michael Woolman a été particulièrement fasciné par l’histoire de Maurice lorsqu’il a accompagné son épouse en mission ici.
Pour cet homme qui s’empressait lorsqu’il était enfant de quitter l’école pour lire les romans d’aventure de Stevenson ou les séries d’Arthur Ransome des Hirondelles et des Amazones, l’idée d’écrire un conte autour de la piraterie, inscrit toutefois dans l’histoire de Maurice et de l’océan Indien, n’a pas tardé à voir le jour. Fils de marrons, le jeune héros Makwa fraternise avec un pirate, le capitaine Harmer qui l’engage sur un bateau. Le jeune homme apprend la vie de ces marins peu ordinaires, mais choqué par la cruauté de leur mode de vie, il ne tardera pas à s’enfuir pour tenter de vivre une destinée plus sereine et agréable.