Le ministre de la Pêche Nicolas Von-Mally annonçait en présence de Yannick Laury, directeur de Sapmer, l’extension de la base d’opération de cette société française à Maurice. Outre l’acquisition prochaine de cinq navires battant pavillon mauricien et la construction d’une centrale de traitement, Sapmer devrait créer 500 emplois pour un investissement étranger à hauteur de Rs 8 milliards.
« Le seafood hub progresse petit à petit », indique le ministre de la Pêche concernant l’extension de l’exploitation Sapmer dans la région — une société qui viendrait aider à palier un certain « retard » que l’on aurait pris. Nicolas Von-Mally affichait ainsi sa satisfaction hier après-midi lors d’une conférence de presse à Port-Louis.
Sapmer, qui est spécialisée dans la pêche en eau profonde dans le territoire économique français de l’Antarctique et de l’océan Indien, opère de La Réunion. Si jusque-là, cette société française ne s’engageait à Maurice que dans du process et du stockage en partenariat avec des sociétés locales (Seafood Hub Ltd, Mauritius Freeport Development Ltd, Froid des Mascareignes Ltd), Sapmer compte désormais opérer une flotte de navires de Maurice. La livraison de ces bateaux de pêche équipés d’unité de stockage à froid (-40°) sera étalée de 2013 à 2014. Chaque vaisseau coûtera dans les Rs 1 milliard. Par ailleurs, ces vaisseaux en provenance du Vietnam devraient pouvoir débarquer plus de 30 000 tonnes de poisson frigorifié à Port-Louis annuellement à des fins de stockage et de process. La société française investira ainsi dans une nouvelle infrastructure de process dans la région portuaire. L’usine, au coût de Rs 3 milliards, devrait être complétée dans six mois, précise Yannick Laury, de Sapmer. L’exploitation de la société française se focalisera sur le traitement de thon destiné à la production de sashimi — produit à forte valeur ajoutée — pour les pays de l’Asie. Ainsi, Sapmer devrait amener des foreign direct investment à hauteur de huit à dix milliards de roupies. À terme, cette « impulsion » devrait générer 500 emplois à l’économie mauricienne.
Répondant aux questions de la presse, Nicolas Von-Mally et Yannick Laury se sont voulus rassurants. Sapmer est accréditée du label « Pêche Responsable » par l’agence internationale Veritas, référence dans le domaine.