Le gouvernement a annoncé vendredi soir qu’il n’y aura aucune pénalité sur les retards qu’accuseront les factures des utilités publiques notamment du Central Electricity Board (CEB), de la Central Water Authority (CWA) ou encore de Mauritius Telecom (MT) durant les deux semaines de confinement. Idem quant aux frais des déclarations pour les véhicules au niveau de la National Land Transport Authority (NLTA).

Les autorités ont décidé de laisser fonctionner les marchés des légumes et de viande mais en appelle au public d’être responsable en évitant des rassemblements dans les commerces.

De son côté, le DCP Krishna Jhugroo a soutenu que les forces de l’ordre seront impitoyables envers ceux qui ne respectent pas la loi à partir de lundi prochain. Il a affirmé que différentes unités de la force policière seront déployées à travers le pays pour veiller à ce que les protocoles de confinement national soient respectés à la lettre. Les contrevenants risqueront des amendes de Rs 500 pour non-respect de l’ordre émis.

Par ailleurs, les lieux de loisirs, particulièrement les plages publiques, seront interdits d’accès et seront sous étroite surveillance policière. Le responsable de la police a aussi laissé entendre que des permis seront octroyés aux personnes travaillant pour les services essentiels, ce qui leur permettra d’avoir libre accès sur la route.

D’autre part, le ministère des Finances a reporté au 10 avril, soit une extension de semaines, la date limite pour la soumission des Budget Memoranda en vue des consultations sur le prochain budget.