À partir de lundi les aspirants conducteurs ne devront plus obligatoirement effectuer leurs driving tests aux Casernes centrales à Port-Louis. En effet, les learners auront désormais la possibilité de choisir entre Port-Louis et Les Casernes, Curepipe, centre officiellement opérationnel dans deux jours, pour les examens en vue de l’obtention d’un permis de conduire. Afin de décongestionner la capitale et d’éliminer les interminables files d’attente aux Casernes centrales, le ministère des Infrastructures publiques, en étroite collaboration avec la force policière, compte poursuivre sur cette lancée avec l’ouverture de deux nouveaux centres dans l’Est et le Sud prochainement.
Au centre de Curepipe, les autorités espèrent atteindre la vitesse de croisière très rapidement avec un objectif de plus de 50 tests, comprenant stationnement, arrière et route, chaque jour. Après des tests sur une base pilote cette semaine, le centre est quasiment prêt pour accueillir les learners avec entre autres une surface asphaltée avec des road markings fraîchement posées pour les examens de marche arrière/parking. Une salle d’attente a été également aménagée au centre des Casernes à Curepipe pour tout ce qui concerne le processus administratif avec le traditionnel briefing des aspirants avant le début des examens.
S’agissant de l’itinéraire pour la conduite sur route, trois parcours sont disponibles par tirage au sort. Deux d’entre eux se déroulent dans le centre-ville, dans les parages du collège Royal. La région des Casernes a été choisie en raison du nombre standard de difficultés que les aspirants doivent rencontrer lors de l’examen sur route. Cependant il est à souligner que le centre de Curepipe concerne uniquement les postulants au permis de voiture pour voiture et non pour moto ou encore camion. De même, les examens oraux se tiendront toujours aux Casernes centrales.
Au cours d’une site visit hier après-midi à Curepipe, le Deputy Commissioner of Police Rashid Beekun, en compagnie du ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, a fait comprendre que l’ouverture de ce centre devrait considérablement écourter l’attente pour le rendez-vous de l’examen. « Actuellement à Port-Louis il y a entre 220 et 300 driving tests au quotidien, soit un total de 4 780 par mois. Un postulant doit attendre entre trois et quatre mois pour passer l’examen. Avec l’ouverture du centre de Curepipe, ce temps d’attente devra diminuer de moitié », affirme le N° 1 de la Trafic Branch aux Casernes centrales.
De son côté, Nando Bodha a annoncé que deux nouveaux centres de driving tests verront le jour dans le Sud et l’Est. Il a félicité la police pour l’ouverture du centre de Curepipe réalisée avec « les moyens du bord ».
Par ailleurs, certains moniteurs d’auto-école affichent leurs appréhensions concernant le niveau de l’examen au centre de Curepipe et principalement pour l’étape de la conduite sur route. Étant donné que le quartier des Casernes à Curepipe est un véritable désert après le coup de 10 heures dans la matinée, plusieurs se demandent si les aspirants conducteurs seront confrontés à des conditions de conduites réelles comparativement à l’environnement de Port-Louis.