Un certain malaise s’est installé au sein de la communauté artistique de par les changements occasionnés au niveau des Arts et de la Culture avec l’arrivée du nouveau pouvoir. Tandis que le secteur s’attendait à un nouveau souffle et plus de dynamisme après les années Choonee, la mainmise politique sur les arts et la culture dérange. Dans ce domaine aussi, la politique des petits copains fait beaucoup de tort et engendre une frustration qui sonne comme une fausse note.
Le monde artistique est une fois de plus chamboulé. Des nominations d’agents dans des postes clés du ministère de tutelle font grogner plusieurs membres de la communauté qui craignent d’être une fois de plus mal représentés et qu’une telle politique n’entrave ce secteur qui demande pourtant à être soutenu. Une des arrivées qui fait tiquer concerne la nomination d’Arno Calou, dit Ton Rolo, au sein du ministère. Présent sur les estrades de l’Alliance Lepep durant la campagne électorale, ce chanteur, humoriste et animateur a été récompensé après les élections à travers le poste qui lui a été attribué.