Le jockey français Cédric Ségeon a été convoqué ce matin à la Police des Jeux

Le jockey français Cédric Ségeon a été convoqué ce matin à la Police des Jeux pour s’expliquer sur un cas allégué de dopage le concernant. Un produit illicite, le Bromazepam, a été retrouvé dans son échantillon d’urine.

C’est le laboratoire Quantilab qui avait décelé cette substance d’un échantillon prélevé sur le jockey le 28 juillet dernier où il n’avait pas remporté de courses. Cédric Ségeon aurait soutenu à son entourage qu’il prenait des somnifères pour lutter contre une insomnie et que ce produit serait responsable de sa positivité.

Les enquêteurs attendent ses explications pour décider de la marche à suivre. En attendant une éventuelle parution en Cour, la police des Jeux, sur instruction d’un membre remuant de la GRA, a tenté de récupérer de Quantilab une partie de l’échantillon d’urine du jockey afin de les faire analyser par un autre laboratoire, probablement la FSL. A quoi ils ont reçu une fin de non recevoir pour des raisons légales et éthiques.

Pour rappel le jockey Ségeon avait déjà fait l’objet de l’ire de la Police des Jeux pendant de très longs mois pendant lesquels, il n’avait pas eu l’autorisation de travailler à Maurice alors qu’il était sous le coup d’une interdiction de quitter le territoire. Après une longue bataille, il avait finalement obtenu gain de cause en cour et fut autorisé à exercer à Maurice. Dans une ultime tentative de le priver de travailler à Maurice, la Gambling Regulatory Authority, toujours sous le joug de ce membre remuant, avait décidé d’introduire l’obligation de payer une caution de Rs 5 millions pour les jockeys provenant d’un pays n’ayant pas de traité d’extradition avec Maurice, en l’occurrence ici la France. Le jockey avait finalement pu faire provision de cet obstacle et monte depuis pour l’établissement Jean-Michel Henry. Le jockey ne participera pas aux courses ce samedi.