Dans l’édition papier du Mauricien de ce lundi après-midi, l’article sur l’arrestation de Me Rajendra Appajala, inculpé par l’Independent Commission Against Corruption(ICAC), pour le délit de blanchiment de fonds dans le Ponzi Scheme de Sunkai est illustré par la  photo de  Me Narendra  Appajala, qui n’a absolument rien à faire avec cette affaire, au lieu de Me Rajendra Appajala.

Le Mauricien présente ses plus plates excuses à Me Narendra Appajala pour cette malencontreuse erreur de même qu’à ses lecteurs. La publication de cette photo a été faite « without malice » et n’avait aucune intention de nuire à la réputation de Me Narendra Appajala.

L’article concernée

L’avoué Rajendra Appajala inculpé pour des délits de blanchiment de fonds

L’Independent Commission Against Corruption a épinglé un autre membre de la profession légale, l’avoué Rajendra Appajala, pour des délits de “Money Laundering”. Avec sa comparution prévue aujourd’hui devant le tribunal de Port-Louis, il a été inculpé sous cinq charges provisoires, à savoir l’article 3 (1) (b) de la Financial Intelligence and Anti-Money Laundering Act (FIAMLA) pour un montant de Rs 550 000, versé en quatre tranches. Cette enquête de l’ICAC, initiée le 14 mars 2013 sur le Ponzi Scheme de Sunkai de Madam Kaba, conclut que cet avoué était « Privy to the Ponzi Scheme » avec un montant de Rs 400 millions collecté auprès des individus et autres sociétés en moins d’une année contre des promesses de “Rates of Return” nettement supérieurs que ceux pratiqués par les banques. Avant sa comparution en cour, l’avoué Appajala avait été placé en état d’arrestation par l’ICAC…(suite de l’article sur la version PDF du journal)