La National Coast Guard a arraisonné tôt ce dimanche matin le bateau de pêche Hsin Chun No 16 à la suite d’une alerte donnée par la Mauritius Port Authority. En effet,  vers 3 heures ce matin, ce bateau de pêche chinois, qui est sous le coup d’une saisie de revendication émise par la Cour suprême, avait engagé des manoeuvres pour quitter illégalement le port et fuir les autorités mauriciennes.
En dépit des sommations de la National Coast et des avertissements des autorités portuaires, le capitaine devait faire fi et prendre le large. La décision fut prise d’enclencher une opération  avec une escouade de commandos de la NCG à bord d’un des Fast Interceptor Boats. Une demi-heure plus tard, le Fast Interceptor, dont est équipée la NCG, était en mer pour accoster le bateau de pêche en fuite. C’était à environ 20 milles nautiques de la côte.
En dépit des conditions difficiles en mer, les éléments de la NCG parvinrent à monter du Hsin Chun No 16 et prendre le contrôle vers les 6 heures 15 ce matin. Escorté par les commandos de la NCG , le bateau fuyard est rentré en rade de Port-Louis vers les 8 heures 15. Une enquête policière a été diligentée sur les délits commis par le commandant du bateau. Le remorqueur de la Mauritius Ports Authority, Ochna, fut également déployé lors de cette opération en haute mer, une première du genre avec les Fast Interceptor Boats reçus de l’Inde.
Entre-temps, en vue de parer à toute éventualité, une autre escouade de la NCG avait été constituée à Le-Chaland pour une intervention en appui. Un des hélicoptères de la police était en Stand-by pour transporter ces membres de la NCG. Mais avec le succès de l’arraisonnement, cette opération héliportée fut annulée.
Tout semble indiquer que le capitaine du bateau de pêche sera placé en détention policière.