Plus de peur que de mal pour Rodrigues avec le passage du cyclone Bansi, même si des rafales de l’ordre de plus de 130 km/h ont été enregistrées dans l’île. C’est ce qui découle de la dernière réunion du National Disaster Risk Reduction and Management Committee, qui s’est tenue hier après-midi aux Casernes Centrales. Aucun incident majeur n’a ainsi été rapporté, que ce soit au niveau des infrastructures ou en ce qu’il s’agit des vies humaines. Néanmoins, une délégation mauricienne mettra le cap sur Rodrigues ce dimanche pour une évaluation complète de la situation et dans le sillage des travaux de reconstruction déjà engagés.
Au cours de cette réunion du National Disaster Risk Reduction and Management Committee – en présence du commissaire de police Dhun Iswur Rampersad, du Commanding Officer de la SMF Khemraj Servansing et du directeur de la Météo Rajan Mungra, entre autres –, le ministre Raj Dayal s’est une nouvelle fois félicité de la manière dont les autorités ont géré le passage de Bansi, que ce soit à Maurice ou à Rodrigues. Le ministre de l’Environnement a donné l’assurance aux stakeholders du comité qu’il n’y avait aucun problème à signaler à Rodrigues après ces conditions climatiques difficiles. Raj Dayal a fait ressortir que les actions entreprises par le National Disaster Risk Reduction and Management Committee au cours de ces derniers jours ont eu des résultats des plus probants.
Les seuls dégâts se situent au niveau de l’électricité, un certain pourcentage du réseau du CEB ayant été complètement touchés par les fortes rafales engendrées par le cyclone tropical. En ce qu’il s’agit des habitants, ils ont été chanceux, aucun blessé n’ayant été enregistré. . Une équipe mauricienne, comprenant également le ministre Raj Dayal, devrait se rendre à Rodrigues ce dimanche en vue de dresser un bilan complet de la situation sur le terrain et pour superviser les travaux de reconstruction.