Après s’être initiée et formée en 2005 au Lillian Too Institute of Feng Shui en Malaisie, Vijayal Sunassee devient consultante de World of Feng Shui (WOFS) Mauritius et met en place des conférences pour faire découvrir les principes fondamentaux de cet art millénaire chinois. Pour approfondir ses connaissances, elle s’inscrit à des cours plus avancés à Hong Kong et à Singapour. En novembre 2019, on lui a attribué le titre de Maître Feng Shui par l’International Feng Shui Association (IFSA). Ce qui lui a permis d’ouvrir une branche de cette association à Maurice, d’accueillir les grands maîtres pour des formations dans le pays.

C’est lors de la 16e Convention internationale qui a eu lieu le 9 novembre dernier à Singapour que Maurice a obtenu le certificat de l’acceptation du Chapitre IFSA à travers l’accréditation de Vijayal Sunnassee, devenue premier Maître Feng Shui de l’île. Avec ce titre de « Maître », l’experte pourra désormais utiliser les initiales « AFSM » (Accredited Feng Shui Master) et le logo de l’International Feng Shui Association (IFSA) pour son entreprise. L’IFSA (Mauritius) Chapter, la branche locale de l’organisation, organisera des conférences et des formations et compte par ailleurs inviter les Grands Maîtres à dispenser des formations dans le pays. L’objectif ultime est d’organiser une Convention internationale de l’IFSA ici à Maurice.

Donner plus de crédibilité à la profession

L’IFSA est une organisation à but non lucratif basée à Singapour, regroupant des universitaires et experts du feng shui. L’IFSA vise à développer cette discipline classique en tant que profession. Pour ce faire, l’association cherche à améliorer l’image du feng shui en donnant plus de crédibilité à le profession. L’association compte 400 membres dans le monde et compte 7 chapitres, notamment en Australie, en Allemagne, Japon, Pologne, Roumanie et Etats-Unis.

L’organisation est soutenue par un comité exécutif composé de Grands Maîtres, de praticiens et de formateurs ayant plus de dix ans d’expérience. Ce sont les Grands Maîtres qui décernent le titre de « Maître ». C’est en 2010 que l’IFSA Accreditation Masters Scheme a accrédité le premier « Accredited Feng Shui Master ». À ce jour, le Comité d’accréditation de l’IFSA a décerné le titre de Maître à 43 candidats à travers le monde.

Une prise de conscience

Passionnée par les valeurs et les techniques de cette pratique ancestrale chinoise, Vijayal Sunnassee s’est spécialisée depuis 2005 dans les différents enseignements de Maître Lillian Too. « J’ai suivi toutes les formations dispensées par le Lillian Too Institute of Feng Shui en Malaisie avant d’approfondir mes connaissances par les cours avancés avec le Grand Master Raymond Lo de Hong Kong en 2018, puis un an plus tard avec le Grand Master Vincent Koh de Singapour. Ceci en vue de soumettre mon application pour le titre de Master auprès de l’International Feng Shui Association. Un projet de 10 pages était nécessaire pour démontrer que j’avais l’analysis skills pour faire un audit feng shui. J’ai obtenu le titre de Master et on m’a aussi octroyé le droit d’ouvrir une branche de cette association à Maurice. Les certificats m’ont été remis lors de la Convention internationale à Singapour en novembre 2019 », nous dit Vijayal Sunassee.

Le feng shui a été une réelle prise de conscience pour celle qui a exercé comme Chartered Town Planner au ministère du Logement et des Terres, et au District Council de Riviere-Noire. C’est un peu par hasard que cet art chinois qui vise à harmoniser les lieux de vie en vue de favoriser la santé, le bien-être et la prospérité de leurs occupants s’est installé considérablement dans sa vie : « J’ai découvert le feng shui lors d’un voyage à Singapour en 2003. Notre ligne nationale ne desservant pas Singapour à cause du virus SRAS, j’ai voyagé à bord d’Emirates. Au retour, je décide d’acheter deux livres sur le feng shui à l’aéroport de Singapour, dont l’auteur est Lillian Too. Arrivée à Dubaï, je tombe de nouveau sur une boutique feng shui qui commercialise les symboles que j’avais retrouvés dans les livres. J’en ai acheté deux et très vite j’ai pu constater des changements significatifs dans ma maison. » Le Feng shui s’impose alors comme une évidence pour elle : il y a un sens tangible au lien qu’il peut exister entre les hommes, l’énergie et les lieux. « J’ai donc acquis d’autres livres et fais des recherches sur les cours offerts », dit-elle.

Harmoniser les espaces

C’est ainsi qu’elle décide d’en faire sa profession. En 2008, elle prend une retraite anticipée pour se lancer à son propre compte, ouvrir son magasin, World of Feng Shui, donner des cours et des conférences sur le feng shui, tout en se consacrant, à temps partiel, au Consultancy en Town planning.

Vijayal Sunassee est d’avis que nos lieux de vie influencent notre bien-être et la réussite de nos projets. Différents types d’énergies existeraient dans notre environnement. Et elles auraient un impact significatif sur notre vie quotidienne. Une bonne pratique du feng shui dans notre résidence ou lieu de travail aiderait à créer un environnement harmonieux, sain et prospère. Boussole en main, la consultante va alors accompagner particuliers et professionnels en cartographiant obstacles et potentiels dans les maisons et bureaux afin de permettre d’équilibrer les énergies et d’optimiser la circulation du Chi, énergie vitale. Le feng shui intervient aussi bien en intérieur qu’en extérieur. Les applications du feng shui permettent d’intervenir avant la construction d’un bâtiment, dès le choix d’un terrain, pour optimiser les édifications et leur orientation. Elles interviennent aussi dans les habitations afin de définir les pièces, leur usage, leur agencement, leur décoration et la luminosité, de manière équilibrée, saine et harmonieuse. La finalité du seng shui est d’harmoniser les espaces de vie afin d’améliorer considérablement le bien-être des individus, leur permettre de mieux dormir, de diminuer leur stress, de favoriser la concentration et même les relations sociales. « Le feng shui peut apporter des bienfaits dans les 8 aspirations humaines qui sont : carrière, amour et mariage, santé, harmonie dans la famille, avoir des enfants, fame & recognition, mentor luck et la prospérité. Chaque partie de notre maison peut être « activée » par le feng shui pour concrétiser une des apirations mentionnées. Toutefois, il y a des règles à respecter et il faut aussi tenir en compte le facteur « temps ». L’énergie change à chaque période de 20 ans (on entrera dans la Periode 9 en 2024), chaque année au 4 février, et aussi chaque mois ! Il faut aussi tenir en compte le « birth chart » de la personne. On traverse tous des bonnes et mauvaises périodes dans notre vie et cela peut être vu dans notre « Bazi » ou l’analyse des 4 Pilliers. Le Feng Shui aide à changer 1/3 de notre chance sur terre. Les 2 autres tiers sont l’« Heaven Luck » et le « mankind Luck » », dit-elle.

Pour analyser l’énergie de l’espace, le feng shui classique utilise les méthodes Landform, Eight Mansions, Flying Star, Bazi. Il existe également des méthodes de divination directement liées au Feng Shui comme le I Ching, Zi Wei Dou Shu et Qi Men Dun Jia. Depuis 2009, Vijayal Sunnassee anime régulièrement des causeries et donne des cours pour mieux faire comprendre la science chinoise, les formules et comment les appliquer. « Je suis heureuse de voir que de plus en plus de gens s’intéressent au Feng Shui. Maintenant que nous avons le International Feng Shui Association (Mauritius) Chapter, (IFSA), nous allons organiser plus de « talks » pour les membres et non membres. Notre premier event a eu lieu le 1er février lors duquel le thème était les 5 éléments dans le feng shui. Ce fut un grand succès », dit-elle.