Photo illustration

Le ministère de la Justice a engagé des procédures en vue de la libération des 12 ressortissants congolais détenus à la prison de Beau-Bassin, a indiqué l’Attorney General, Maneesh Gobin, au Mauricien.

La détention de ces ressortissants congolais a fait l’objet d’une rencontre entre Maneesh Gobin et Daniel Castanheira, Associate Protection Officer, et Agnieszka Chahid, Refugee Status Determination Officer du haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés pour la région Afrique australe, en présence de Christine Umotoni, Resident Cordinator des systèmes des Nations Unies.

La visite de ces deux représentants avait pour but de passer en revue le cas des 12 détenus de République démocratique du Congo (RDC), qui sont actuellement en prison. Ils se sont également entretenus avec des officiels du bureau du Premier ministre, du bureau des passeports et de l’immigration, et du ministère des Affaires étrangères. Les 12 prisonniers ne seront pas rapatriés dans leur pays.

Le haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a engagé des discussions avec Caritas Île Maurice en vue d’accueillir les ressortissants congolais en attendant que leurs demandes d’asile soient traitées par les Nations Unies. Maurice n’a pas coutume d’accepter des demandes d’asile, mais les Congolais seront néanmoins autorisés à résider dans notre pays jusqu’à ce qu’ils trouvent un pays d’accueil.

Les détenus – à savoir Hervé Bosalo Bosette (26 ans), Fiston Masamba (25 ans), Tadimanoja Helene Omba (23 ans), Francis Balengola Emeli (25 ans), Gedeon Nzema (21 ans), Abdoul Camara (22 ans), Ndosi Sarah Nzema (23 ans), Julie Nzema (19 ans), Christel Bahaha Selemani (27 ans), Nerline Mputi Ndata (31 ans), Bijou Omakoyi(28 ans) et Murphy Kitenge Luamba (27 ans) – ont été arrêtés entre octobre 2016 et mars 2018.