L’exercice d’admission en Std I dans les écoles primaires se fera, au plus tard, dans trois semaines. La révision des catchment areas pour les écoles les plus demandées ayant été faite, approuvée par le Conseil des ministres et sera gazetted en début de cette semaine, les procédures d’admission, indique-t-on au ministère de l’Éducation, pourront commencer. Visiblement, ce sera donc en septembre que les parents et responsables des enfants devant être admis en primaire se rendront dans les 261 écoles du pays pour se soumettre à l’exercice d’enregistrement.
La sortie de cinq écoles de la liste des établissements pour lesquels il y a une high demand n’a pas forcément surpris dans la mesure où elles n’ont pas la même cote que d’autres, à l’instar de Raoul Rivet GS, Philippe Rivalland RCA, Hugh Otter Barry GS. La majorité des écoles (12) les plus demandées se trouve dans la zone 1. La zone 2 en compte neuf et sept pour chacune des zones 3 et 4.
La dernière révision des catchment areas remonte à 2002. Selon le ministère de l’Éducation, il était urgent de renouveler les délimitations. Les nombreux problèmes de fraude et les contestations des parents ont démontré la pertinence de cet exercice. Par ailleurs, le ministère de l’Education indique qu’il y a eu des modifications significatives concernant les écoles Mohabeer Foogoona GS (Montagne Longue), Shri Rajiv Gandhi GS (Centre de Flacq), Mahébourg RCA et Sir Veerasamy Ringadoo GS (Quatre-Bornes).
Pour prévenir toute intention de tricherie, les autorités de l’Éducation ont rallongé la liste des documents devant être présentés le jour des procédures. En effet, outre les papiers habituels (carte d’identité, factures d’eau et d’électricité), l’acte de naissance de l’enfant, des parents et autres responsables voulant faire admettre leurs enfants dans une des écoles du pays devront être en règle avec le nouveau Proof of Residency Form du ministère de l’Éducation. Ce document comprend une attestation de l’adresse des responsables de l’enfant, y compris le tampon de la police pour confirmer celle-ci et une attestation du ministère de l’Éducation.