Toujours dans l’optique de planter 100 000 plantes à travers l’île, après les 300 plantes mises en terre le samedi 2 février dans la forêt de Monvert, Forest-Side, en collaboration avec Scouts Maurice, ils ont renouvelé l’évènement à Pointe aux Sables, pour leurs « ti baz lombraz ».

Les membres du Projet de Société avec l’aide des habitants de Pointe aux Sables ont mis en terre 200 plantes. « Nous aspirons à un développement plus vert, moderne et humain, nous avons commencé avec 50 plantes dans la localité, puis 300 à MonVert et aujourd’hui c’est 200 à Pointe aux Sables », souligne Pascal Laroulette le project-driver.

Malgré le soleil, plusieurs habitants, munis de leurs pioches ont mis la main à la pâte. Ils sont tous unanime sur l’aspect écologique de cette démarche. Ils ont été à pied d’oeuvre, avec leurs ébéniers et leurs flamboyants, le long de la route menant à la zone industrielle de la Tour Koenig.

Prochain objectif pour les membres de ce projet est de planter 1000 plantes endémiques à Corps de Garde, 500 plantes à Richelieu ainsi qu’à la réserve du Mondrain avec la collaboration du Mauritian Wildlife Foundation (MWF).