Dans le cadre du 150e anniversaire de la mort du Père Laval, deux livres sur sa vie ont été officiellement lancés hier après-midi dans la salle du Conseil de la municipalité de Port-Louis. Étaient présentes la Lord-Maire, Dorine Chukowry, et la congrégation du Saint-Esprit, principaux initiateurs du projet. Le premier ouvrage, Mort il y a 150 ans : Père Laval est toujours à l’oeuvre, est signé du père Bernard Hym tandis que le second, Sur les traces du Bienheureux Père Laval : les spiritains en mission à Maurice et Rodrigues, a été écrit par Monique Dinan.
Le père Bernard Hym a ainsi exprimé sa « gratitude » envers ceux qui l’ont aidé à faire aboutir son projet. « Depuis 20 ans maintenant, plusieurs personnes ont collaboré avec patience à une recherche plus approfondie sur le Père Laval, que ce soit à Londres, en Normandie ou encore à Maurice. Heureusement, les correcteurs assidus m’ont obligé à arriver au bout du projet par-delà les urgences qui n’ont pas manqué au cours de cette année anniversaire. Ma reconnaissance va vers eux tous. Le livre est fini, mais la découverte continue d’animer la passion de chercher encore davantage et de partager… » Il a également tenu à remercier les Mauriciens de leur « généreuse contribution » pour la construction du nouveau caveau, dont l’inauguration a eu lieu le 16 août dernier. Et de terminer en reprenant les paroles du Père Laval : « Jésus Christ a fait son oeuvre, à nous de faire la nôtre ! »
Quant à Monique Dinan, elle en est à son 4e ouvrage depuis le début de l’année. Selon elle, c’est en travaillant sur la présence des Irlandais à Maurice, thème principal de l’un de ses ouvrages, qu’elle a pris conscience de « l’importance de la présence des pères spiritains » dans notre île. « Cette année étant très spéciale, j’ai décidé de faire l’historique de la présence des pères spiritains à Maurice. Ce que j’ai découvert m’a vraiment passionnée. J’ai écrit un livre sur la présence des pères spiritains à Maurice en trois volets : aux 19e, 20e et 21e siècles. » Son livre parle notamment du parcours des pères spiritains, à commencer par le Père Laval, et de leur contribution afin de renforcer le catholicisme à Maurice.
Pour sa part, la Lord-Maire se disait « flattée » d’avoir été partie prenante du projet. « C’est un honneur pour moi, en tant que catholique, croyante, pratiquante et Lord-Maire, d’être associée au lancement de deux livres dans le cadre du 150e anniversaire de la mort du Bienheureux Père Laval. Ces deux publications viennent à point nommé car le pèlerinage annuel aura lieu en début de semaine prochaine. » Et d’ajouter : « Tous ceux qui liront ces livres seront désormais plus conscients de la contribution de la Congrégation du Saint-Esprit dans l’histoire de l’église catholique à Maurice. »
Le père Henri Arthé, supérieur des spiritains, était également présent pour le double lancement. Il a exprimé son « engouement » quant à la parution de ces deux livres, qu’il considère comme étant une « manière symbolique pour la municipalité de renouer avec le Père Laval ».