À Quatre-Bornes, l’alliance MMM-MSM a remporté les Wards I et III, l’alliance Ptr/PMSD les Wards IV et V ; le Ward II est partagé, avec un élu Ptr/PMSD et deux MMM-MSM. « Dès l’ouverture des urnes, nous étions confiants », a soutenu Reza Gunny, candidat MMM-MSM (Ward I). Hervé Aimée  (Ward V) concède pour sa part : « Bassin ti rouz, li rest rouz. »
Quelque 5 543 électeurs se sont déplacés vers les centres de vote du Ward I de Quatre-Bornes. Les résultats sont les suivants : pour le MMM-MSM, Reza Gunny (3 176 voix), Darajen Danen Beemadoo (2 881) et Rambha Ramkalawon (2 861) ; pour le Ptr-PMSD, Desigan Saravanen Moothoosamy (2 427), Reshma Ramchurn (2 407) et Mohammad Riyaad Moosuttee (2 321) et enfin les indépendants : Amavasee Evans (243), Hema Lilloo (76) et Gheeanee Lilloo (64).
Après l’annonce des résultats, à l’issue du dépouillement effectué à l’école Remy Ollier A, Reza Gunny affichait un large sourire. « Dès le début, à l’ouverture des urnes, nous étions confiants », dit-il. « Kan nou ti get figir nou bann partizan, nou ti trouve zot ti ena lespwar nou gagne. »
Pas moins de 5 532 habitants du Ward II de Quatre-Bornes se sont rendus aux urnes. Les résultats sont les suivants : pour le Ptr-PMSD, Shakuntala Boolell (2 876), Jean Paul Robert Chung Yen (2 602) et Abdool Cader Mallam Hassan (2 540) ; pour le MMM-MSM, Khemloliva Maheswarsingh (2 725), Dayamantee Rooma Meetoo (2 631) et Shey Mohammad Iqbal Jownally (2 460) ; enfin les indépendants Soolekha Raddhoa (267), Malini Daby (198) et Marino Cliv Karuthasani (105).
A l’issue des résultats, Shakuntala Boolell a confié : « Je souhaitais tant que mes colistiers montent avec moi pour démontrer que nous sommes une équipe à Quatre-Bornes qui veut le progrès du pays. » Peu avant le dépouillement des derniers bulletins, le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval, expliquait : « Les élections à Quatre-Bornes ont toujours été marginales. Attendons voir le résultat final. »
Les résultats au Ward 3, sont les suivants : pour le MMM/MSM, Raj Gaya (2 567 voix), Tania Diolle (2 469) et Marie Claire Finniss (2 380) ; pour le Ptr/PMSD, Kayala Indira (2 137), Christian Malherbes (2 066) et Rosemay Moorghen (1 955) ; pour les Verts Fraternels, Edwise Rigobert (92) et Marie Sylvie Tanner (86) ; et enfin le candidat indépendant Shajeev Chooramun (162). Intervenant après l’annonce des résultats, Marie Claire Finniss, de l’alliance MMM/MSM, déclare : « La justice a finalement triomphé. Nous avons mené cette campagne dans l’humilité et avons été en contact direct avec les Quatre-bornais. Nous remercions les électeurs qui ont voté avec intelligence et discernement. Ils ne se sont pas laissés intimider. Cela démontre qu’ils veulent un vrai changement et une équipe compétente. »
Le Ward 4 a vu une victoire rouge. Alors que 11 283 électeurs étaient appelés aux urnes, seuls 5 600 ont fait le déplacement hier. Les résultats sont les suivants : pour le Ptr-PMSD, Shankar Tarachand Gaya (2 997 voix), Sookwantee Rucnajee (2 997), Poonum Thylam (2 733) ; pour le MMM-MSM, Vidya Dalloo (2 347), Shanmoogum Moothoosamy (2 359), Atmaram Sonoo (2 511) ; pour les Verts Fraternels, Jean Noël André (156) ; et les candidats indépendants Ahmed Boodhoo (37), Carooganaden Curpeiah (414) et Mohamed Seetaroo (54).
Le scrutin s’est déroulé à l’école Louis Nellan A et à la Palma GS, où a eu lieu le dépouillement. À l’annonce des résultats, les pétarades ont empêché les orateurs, qui plus est privés de micro, de s’exprimer. Ils se sont néanmoins congratulés, vainqueurs et perdants se faisant l’accolade. Poonum Thylam a déclaré : « C’est une victoire qui était attendue dans le Ward IV. Une victoire de la démocratie. » En tant que future conseillère, elle a tenu à rassurer tous les Quatrebornais, « surtout ceux du Ward IV », ajoutant qu’elle fera de son mieux « pour améliorer la ville ». Et de remercier le leader du PMSD Xavier-Luc Duval qui, dit-elle, lui a « offert la chance de représenter les couleurs » de son parti.  
Près de 5 710 électeurs se sont déplacés dans le Ward V. Les résultats sont les suivants : pour le Ptr-PMSD, Premamand Parsad Beedasy (3 014 voix), Ramkoomar Dhanwantee (2 801) et Guy Emmanuel Troylukho (2 798) ; pour le MMM-MSM, Ajay Beekash Raj Seechurn (2 667), Siam Sookun (2 648) et Marie Brigitte Begue (2 447) ; pour les Verts-Fraternels, Anne Marie Charlène André (157 voix) et Marie Elda Potié (149). Du côté des indépendants : Oomakant Ramgoolam (106 voix), Hemraj Ramkissoon (89) et Sunilduth Beekun (80).    
La Chooromoney GS à Bassin a donc livré son verdict. Un 3-0 serré entre les deux alliances, plus confortable cependant pour les rouges. Alan Ganoo, député mauve, salue la prestation du remake. « On savait dès le départ qu’on avait une pente à remonter », a-t-il admis. Et de poser un constat : « Le taux d’abstention à Candos n’a pas joué en faveur du remake. Si Kennedy ti vot plis, kapav nou ti pou pase. » Or, Kennedy, historiquement mauve, se sera abstenu en masse. Déjà, lors de la journée électorale, des militants avouaient : « Enn pake militan koltar pa finn vote. » Hervé Aimée, pour sa part, n’affiche pas de surprise : « Bassin ti rouz, li rest rouz. » Vers 11 h 55, soit cinq minutes avant la proclamation des résultats, on pouvait entendre l’équipe de l’alliance Ptr-PMSD scander : « Ar nou non, 3-0 piso. Et vive les femmes. » Anil Bachoo, lors de la proclamation, a tenu à condamner la campagne de dénigrement à l’égard de Hervé Aimée, également présent à ses côtés. « Sa li bann blesir ki pa pou efase zordi dimin sa. Me malgre sa nou finn fer fas. »