Après les milers dimanche dernier, ce sont les sprinters de l’élite qui monopoliseront l’attention ce samedi. Avec seulement huit chevaux au départ de cette épreuve, nous pensons que Casey’s War a les moyens de renouer avec le succès et par la même occasion inscrire sa dixième victoire sur notre turf.
L’élève de Ricky Maingard n’a pas été ridicule à sa dernière apparition lorsqu’il avait pris le premier accessit à moins de 2L de Tandragee dans une course dotée d’un label de Groupe 3. On se souvient qu’il avait terminé sur une plaisante note, se permettant même le luxe de devancer Liquid Motion qui n’a pas démérité dimanche dernier dans la Coupe du Cent-Cinquantenaire. La monture de Robbie Burke a pour lui de posséder une bonne vitesse initiale et devrait pouvoir tirer pleinement avantage de son numéro de corde pour se placer dans le dos des animateurs. Dans ces conditions, Casey’s War reste un gros morceau au finish pour ses rivaux d’autant qu’il sera assuré d’un bon rythme avec la présence des chevaux rapides comme Eskimo Roll, Wieland et autre Gemmayze Street.
Ces derniers devraient animer la partie initiale de cette épreuve qui pourrait s’avérer cruciale dans la détermination du résultat final. Eskimo Roll sera à sa reprise avec la compétition et sera piloté par Noel Callow avec qui il s’est déjà imposé. Le porte-drapeau de l’écurie Gujadhur compte pas mal de travail dans les jambes et misera sur sa fraîcheur pour retourner la situation en sa faveur. Le seul moyen pour lui de garder ses chances intactes c’est de prendre la direction des opérations. Pourra-t-il le faire avec Wieland qui affectionne aussi la position tête et corde et qui s’élance à son intérieur? Nous n’irons à pas dire que ces deux chevaux se livreront à un coupe-gorge mais si lutte il y en a, c’est sûr qu’ils auront du mal à faire l’arrivée.
Azapel a démontré qu’il est un sujet tout aussi utile qu’Eskimo Roll à ce niveau. Il sera aussi à sa reprise mais a démontré par le passé qu’il excelle sur sa fraîcheur. Avantagé au au handicap, il sera à craindre au finish s’il y a du rythme dans la course.
Intercontinental aurait dû courir depuis la sixième journée mais avait vu sa course annulée pour faute de partants alors que dimanche dernier il ne fut qu’un Emergency Acceptor. Même s’il compte beaucoup de travail sous les sabots, nous pensons que le parcours du jour est trop court pour ses réelles aptitudes.
Ice Axe et François Bernardus seront les représentants de l’écurie Hurlywood. Le premier nommé semble loin de sa forme optimale et aura peut-être besoin de cette course. François Bernardus n’a pas été beaucoup vu à Port Louis. Après l’épisode Pierneef, il serait incongru de l’éliminer d’entrée d’autant qu’il bénéficie de l’estime de son entourage.
Quant à Gemmayze Street, sa tâche ne s’annonce pas de tout repos avec une huitième ligne au départ.