Considéré comme une célébrité en matière de mixologie chez Marie Brizard Wines and Spirit, Emile Chaillot a été un des membres du jury pour la compétition de Bar Masters à Maurice. Ce concours est organisé tous les deux ans par la Rhumerie de Chamarel, Marie Brizard et Scott Ltd. Mercredi, il a animé au Sugar Beach un atelier de formation de mixologie destiné aux Bar Masters.
Chaleureux dans son approche tout comme ses cocktails qui surprennent, Emile Chaillot entend partager ses connaissances avec les Bar Masters de l’île. Celui qui est responsable depuis 2010 des programmes de formation sur la mixologie chez Marie Brizard Wines and Spirits, souhaite en ce sens établir neuf formations hôtelières pour 70 barmen durant son séjour à Maurice. Pour celle du Sugar Beach, il a enseigné l’art de préparer un cocktail piscine de 16h, un apéro de 19h, un cocktail féminin avec une note florale dont la composition comporte une fleur de sureau, du rhum de Chamarel, citron et sirop de canne. Son expérience, Emile Chaillot l’a acquise de par le monde. Depuis, il réalise des cocktails uniques et anime des ateliers à travers le globe, dont au sein des plus grands bars de Paris, New York et Sydney, qui ont eu recours à ses services pour composer leur carte de boissons et former leur personnel.
« Le but de l’élaboration d’un cocktail est de composer avec les ingrédients tout en prenant en compte l’importance de l’équilibre entre un cocktail fort et un autre doux, car tout cocktail est composé d’un ADN », affirme Emile Chaillot. La préparation, souligne-t-il, repose également sur la sélection même des arômes. « Je privilégie le citron frais, du concombre », explique-t-il, « il faut que la boisson ne soit ni acidulée, ni sucrée et que celui qui consomme ait ce goût de frais en bouche. Il faut que le Bar Master arrive à briser les codes afin de surprendre son client ». Cette créativité survient avec entre autres l’utilisation du blanc d’oeuf lors de l’élaboration d’un cocktail apéro, qui donne, selon Emile Chaillot, une texture agréable. « On peut jouer aussi sur la décoration et ajouter au final une petite tête de menthe », poursuit-il.