Si la réussite aux examens du HSC se démocratise davantage depuis ces dernières années, les lauréats ne se limitant pas aux seules stars schools, la donne n’a pas changé au Queen Elizabeth College, qui affiche une fois de plus une série de lauréates, soit dix cette année, contre huit l’an dernier. Les “cateaux verts” ont produit sept lauréates sur les neuf côté sciences et trois côté économie. Des résultats satisfaisants pour l’établissement qui célèbre ses 60 ans d’existence.   
« Je suis super contente des élèves. L’an dernier, on n’a pas eu de candidates côté arts. C’est pour cela qu’on n’a eu que dix lauréates. On travaille maintenant pour l’an prochain », a déclaré la rectrice du collège Sooneetee Purmessur à la suite de l’annonce des lauréats.
Il est 11 h au Queen Elizabeth College (QEC). La rectrice rappelle au Mauricien que l’an dernier, le collège avait un pourcentage de réussite de 99,5 %, avec huit lauréates. Mme Purmessur est très confiante en attendant les résultats : « On a eu de bons feedbacks. On avait de bons éléments et bien travaillé. » Des membres du personnel, réunis avec quelques journalistes au secrétariat ont déjà préparé leur liste de noms de candidates ayant pris part à ces examens.
Farhaad Tegally, chef de département des Sciences, arbore un optimisme total. « On va tout rafler. On ne laissera que des miettes aux autres. » Y a-t-il une différence entre les candidates au HSC aujourd’hui et celles d’autrefois ? « Il y a 15 ans, le programme était différent. On travaillait beaucoup sur la mémorisation. Maintenant, on travaille davantage sur les concepts. Si l’élève apprend par coeur, cela ne passera pas ! » soutient l’enseignant de physique.
Entretemps, la rectrice fait une brève intervention à la radio et la pression, couplée à la durée du suspense, est aussi patente chez elle que cela aurait été chez les candidates si elles avaient été là. Farhaad Tegally soutient encore que les élèves du QEC ne sont pas des bookworms mais « participent à plusieurs activités sportives, théâtrales, entre autres, au collège ».
Pour rappel, cette année, les élèves ayant pris part au HSC, constituaient le dernier batch à avoir fait leur Form V dans des collèges autres que le QEC. Ce n’est que depuis 2013 que des élèves sont à nouveau admises en Form I dans cet établissement rose-hillien.
11 h 30. Le Premier ministre Navin Ramgoolam intervient à la radio. Le personnel n’attend que les noms des lauréates de leur établissement mais ils devront encore patienter jusqu’à midi. C’est le ministre de l’Éducation Vasant Bunwaree qui s’en charge. À la radio, une phrase revient au micro des journalistes : « Il n’est plus nécessaire de fréquenter une star school pour être lauréat. » À quoi, la rectrice ne manque pas de commenter : « C’est dur d’entendre cela… On n’a pas eu de candidate en arts cette fois au QEC. On n’a pas tenu cela en considération. »
À midi, on annonce les lauréats. À chaque proclamation d’une lauréate issue du QEC, on entend un « hurray » massif provenant de l’enceinte de l’établissement et un cri de joie au secrétariat. Avec deux lauréates de plus que l’an dernier, les élèves auront bien droit à un jour de congé.